Le paquet retrouvé par un travailleur de la construction à Anjou le 8 novembre qui avait l’allure d’une bombe n’en était pas une, confirme l’enquêteur Denis Laframboise du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Freddy Amezquita avait découvert le paquet sur le pare-brise de sa voiture, stationnée sur le boulevard Roi-René, entre les rues Chaumont et Georges. Une opération policière a été rapidement déployée pour neutraliser l’engin suspicieux. À l’aide d’un robot, l’escouade tactique avait provoqué deux détonations pour tenter de détruire le paquet. Ensuite, un artificier avait placé une charge explosive près du paquet pour déclencher une explosion.

Après une analyse du colis, on s’est aperçu qu’il s’agissait plutôt d’une imitation. L’enquête se poursuit pour tenter d’épingler le suspect dans cette affaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!