Le titre de cette chronique pourrait signifier que ma grande fille est finalement rentrée et que je peux enfin dormir sur mes deux oreilles. C’est un peu ça… Mais surtout, et après des mois de manifestation, un report de session et un heureux statu quo des frais de scolarité, tous les étudiants de tous les niveaux postsecondaires sont retournés en classe. Au fond, il y a réellement un lien à faire!

Il était grand temps que nos jeunes retournent sur les bancs d’école. Ils ne savaient plus quoi faire de leur peau, rentraient, se couchaient et se levaient à des heures impossibles. Pas facile quand on est leur colocataire… J’suis convaincue que si vous avez un ado de 17 ans, vous savez ce que je veux dire. On a beau tenté de leur inculquer quelques bonnes valeurs et argumenter sur le couvre-feu, il faut être tenace pour ne pas sombrer dans le burn-out parental… Il me semble que moi j’ai été une ado relativement sage et conciliante. À moins que ma mémoire ne commence à me faire défaut…

Enfin, tout est rentré dans l’ordre; la circulation est plus dense que jamais dans les rues du quartier grâce à la rue Sherbrooke qui est encore et toujours en réfection, le maire Tremblay ne sait toujours pas ce qui se passe dans sa ville, même le parrain est sorti de prison, et mon Homme souhaite que rien ne change…

Comme si tout allait bien!

Ah oui, on change l’heure que le 4 novembre pour revenir à la normale!

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus