(Photo: pacophoto.ca) La direction des transports de la Ville de Montréal se penchera sur les correctifs à apporter pour améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation aux abords de la station de métro Honoré-Beaugrand.
Les abords de la station de métro Honoré-Beaugrand feront l’objet d’une attention particulière de la direction des transports de la Ville de Montréal afin d’améliorer la sécurité et la fluidité dans le secteur.

Les citoyens qui habitent à proximité de la station de métro se plaignent régulièrement de la congestion dans leur secteur. Juste sortir la voiture de leur entrée est une opération souvent périlleuse aux heures de pointe.

Les autobus qui transitent par ce terminus de la Société de transport de Montréal (STM) ou circulent sur les artères environnantes causent de véritables maux de tête aux gens du quartier.

Une fillette a été happée par un autobus le 3 décembre 2011. Elle est décédée sur le coup.

Le rapport du coroner n’est pas encore terminé, mais des gens souhaitent que des correctifs soient apportés rapidement pour améliorer la situation globale dans le secteur.

De nouvelles représentations ont été faites en ce sens aux élus de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM), lors du conseil d’arrondissement de décembre.

Le maire de MHM et nouveau responsable des transports au comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard, a alors affirmé que la station de métro ferait l’objet d’une analyse approfondie.

« Dès 2013, une équipe se penchera sur le dossier. Il faut revoir l’ensemble du corridor, la capacité d’accueil, le nombre d’autobus qui y circulent, la configuration du secteur. S’il y a des correctifs à apporter ou des travaux à faire qui peuvent améliorer la situation, nous les ferons. »

En attendant, certains gestes peuvent être posés dès maintenant, croit Daniel Giguère, présent au dernier conseil d’arrondissement. Le citoyen est d’avis que le temps pour permettre aux automobilistes de tourner à gauche lorsqu’ils circulent sur Honoré-Beaugrand ou encore sur la rue Sherbrooke doit être prolongé.

« Présentement, il n’y a que deux automobilistes qui ont le temps de passer au feu de circulation. Cela crée une congestion inutile et augmente les risques d’accident dans le secteur. Il s’agirait d’un premier pas. »

Les citoyens ne sont pas seuls à réclamer des interventions ou modifications. Les chauffeurs de la STM ont aussi des doléances.

« Ce n’est pas évident de circuler dans le secteur. Le syndicat a déposé plusieurs plaintes. Nous attendons toujours des améliorations », de confier un chauffeur préférant garder l’anonymat.

Les interventions devront être concertées. L’objectif n’est pas de s’opposer au transport collectif, bien au contraire, mais de trouver un moyen efficace d’améliorer la fluidité de la circulation et la sécurité pour tous dans le secteur, de conclure M. Ménard.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!