Je suis heureuse de saluer le bon travail de l’équipe de policiers du PDQ 48 et de l’escouade de la moralité qui ont participé à une opération en septembre, qui a mené à la fermeture d’un commerce dérangeant notre paisible quartier. En effet, le fameux salon Malezia a du fermer ses portes et, toujours selon ma source policière, il ne devrait pas rouvrir de si tôt.

Enfin, après quelques plaintes et plusieurs mois de suivi, en observant, entre autres, les allées et venues, une équipe chevronnée a fermé sur le champ le commerce douteux. Ce qui m’amène à vous rappeler qu’il ne faut pas se décourager de la lenteur de l’évolution des dossiers, et de persévérer à déposer des plaintes et de rapporter des faits ou délits qui se commettent dans votre entourage. Les enquêteurs doivent étoffer leur dossier et accumuler les preuves avant de pouvoir intervenir directement sur le terrain.

Évidemment, ce n’est qu’une petite victoire, le plus vieux métier du monde n’est pas en voie d’extinction. Mais comme il est encore plus difficile d’intervenir lorsqu’il s’agit de services offerts derrière des portes closes, cela mérite certainement de la reconnaissance de notre part.

J’ai ouïe dire qu’un comité, regroupant des organismes, des citoyens, des gens œuvrant dans le milieu, les autorités policières ainsi que probablement quelques élus de l’arrondissement, devrait se former au cours des prochains mois afin d’apporter des pistes de solution à ce problème qui déborde dans nos petits quartiers résidentiels, maintenant que le centre-ville a été nettoyé. L’arrivée d’une femme à la tête du poste de police de notre quartier favorisera peut-être la reprise du dialogue, qui semble avoir été refroidi au cours de l’été…

Lors de précédentes chroniques, je vous ai parlé d’une zone de tolérance pour la prostitution que notre maire d’arrondissement souhaite mettre en place dans l’ouest de l’arrondissement.

http://www.nouvelleshochelagamaisonneuve.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-06-14/article-3008534/Prostitution-%3A-une-zone-de-tolerance-dans-Hochelaga-Maisonneuve/1.

Un sondage a aussi été mené auprès de commerçants du secteur qui semblent favoriser cette option, mais encore beaucoup de voix s’élèvent contre le projet. Pourtant, on y apprend même que l’Ontario aurait légiféré afin de permettre le retour des maisons closes.

http://www.nouvelleshochelagamaisonneuve.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-06-14/article-3008589/Sondage-prostitution%3A-residants-et-commercants-pour-une-zone-de-tolerance/1

Malheureusement, les femmes qui se trouvent dans cette situation sont vulnérables et leur condition de vie à la limite de l’acceptabilité. Elles sont souvent aux prises avec des problèmes de consommation, prisonnières d’un cercle vicieux avec des souteneurs qui en profitent et les exploitent. Les opposants souhaiteraient plutôt un soutien plus significatif aux organismes qui les rejoignent dans la rue, et qui tentent de leur venir en aide pour les sortir de ce milieu malsain.

 http://www.nouvelleshochelagamaisonneuve.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-06-19/article-3012406/La-deputee-Boutin-Sweet-ajoute-sa-voix-a-celle-des-opposants/1

Néanmoins, le problème demeure, mais c’est avec de petites victoires que l’on finira par vaincre…

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus