Petits et grands ont bravé le froid et se sont entassés aux abords des rues angevines dans l’espoir d’apercevoir le père Noël, lors de sa traditionnelle parade, le 11 novembre.

Petits et grands ont bravé le froid et se sont entassés aux abords des rues angevines dans l’espoir d’apercevoir le père Noël, lors de sa traditionnelle parade, le 11 novembre.

En 2009, l’événement avait attiré entre 38 000 et 40 000 personnes. Cette année, ils sont près de 50 000 à s’être déplacés pour l’occasion, estime Gilles Beaudry, conseiller d’arrondissement et président du comité de la parade de Noël à Anjou.

Fanfares, danseurs, cracheurs de feu et chars allégoriques : plus de 90 éléments et numéros, réunissant près de 600 bénévoles, ont défilé le long du parcours.

« On avait entre 95 et 98 items », avance M. Beaudry.

Quelques modifications ont été apportées afin de bonifier la parade.

« Cette année, on avait un nouveau fardier pour le père Noël. Avant, c’était un 45 pieds ou un 53 pieds. C’était énorme. Cette fois-ci, on en a choisi un qui est plus bas et que l’on peut tirer avec un pick-up ordinaire. Ça fait une grosse différence. Avec un gros camion qui tire des vans de transport, le père Noël, vous ne pouvez pas le voir, car le camion bloque la vue. Les petits fardiers permettent aussi de faire des économies », fait-il valoir.

M. Beaudry en est à sa cinquième année au sein du comité de la parade du père Noël. Questionné sur le temps consacré à ce projet, celui-ci répond qu’il s’agit d’une donnée difficilement quantifiable.

« Combien d’heures j’ai mises là-dessus? C’est dur à dire. On a travaillé pendant deux mois et demi, sept jours sur sept.

« Je fais ça parce que j’aime ça. Voir les enfants heureux, c’est ma plus belle récompense », dit-il.

Je me souviens

Bien que le retour de la parade du père Noël ait été salué par plusieurs citoyens, certains ont émis quelques réserves. Parmi les quelques voix dissidentes, il y a celle de Madeleine Lalonde, une citoyenne. Dans un commentaire publié sur le site Internet du Flambeau, elle déplore le fait que la parade se tienne le 11 novembre, jour du Souvenir. Celui-ci vise à commémorer les soldats décédés au combat. (D.T.)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus