(Photo: pacophoto.ca) Les principaux candidats de la circonscription de Bourget ont eu l'occasion de participer à un débat électoral, le 23 août dernier, organisé par la table de concertation Solidarité Mercier-Est. Pour un premier événement du genre, les organisateurs sont très satisfaits de la participation citoyenne.
Le débat électoral de la circonscription de Bourget, organisé par la table de concertation Solidarité Mercier-Est, a été un franc succès de participation. Une centaine de citoyens se sont déplacés pour venir entendre les diverses propositions des candidats.

Pour un premier événement du genre dans le quartier, les organisateurs sont extrêmement satisfaits de la réponse des citoyens.

« Quel bel exercice démocratique. La participation à la soirée nous démontre que l’on a eu raison d’organiser un tel événement », de commenter à brûle-pourpoint Émilie Auclair, directrice adjointe à Solidarité Mercier-Est.

Un avis que partagent des citoyens rencontrés au terme de la soirée.

« Je suis contente du déroulement et des échanges. Cela a permis un contact plus intime avec les candidats. Les réponses des participants continueront d’alimenter ma réflexion », dit une citoyenne présente à l’événement.

« J’accorde une note de 7/10. Les deux heures ont passé très vite. J’aurais aimé que l’on poursuive les discussions », fait remarquer une autre citoyenne.

À la table des débatteurs, on retrouvait les candidats d’Option nationale, de la Coalition avenir Québec, du Parti québécois, du Parti libéral du Québec, de Québec solidaire et du Parti vert du Québec.

Les partis plus marginaux ont aussi été invités, mais pour se retrouver à la table des débatteurs, les formations politiques devaient présenter des candidats dans au moins 50 % des circonscriptions du Québec.

« On leur (partis plus marginaux) a accordé une tribune en levée de rideau pour qu’ils aient aussi la chance de s’adresser aux gens, car nous ne pouvions tenir un débat à neuf ou 10 candidats. Seule la Coalition pour la Constituante a profité de cette occasion », souligne Mme Auclair.

Au cours de la soirée, les débatteurs ont eu l’occasion de discuter de développement socioculturel, d’environnement, de logement social et d’éducation. Après chaque tour de table, les gens ont pu poser leurs questions. Ils ne se sont d’ailleurs pas fait prier pour s’avancer au micro et interpeller directement les candidats.

Bien que les questions et les mises en contexte de l’animatrice du débat ont été locales, les réponses ont souvent été générales. Les gens dans la salle ont souvent entendu des phrases comme « nous travaillerons avec les partenaires pour améliorer la situation » ou encore « pour nous c’est une priorité », laissant place à beaucoup d’interprétation de la part des gens.

La table de concertation espère maintenant que les gens se déplaceront en grand nombre le 4 septembre, pour se rendre aux urnes.

Peu importe le candidat qu’on appuie, l’important c’est d’aller voter. C’est la démocratie qui en sortira grande gagnante, d’inviter Mme Auclair.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus