Chaque semaine, nous poserons une question aux candidats aux élections des cinq principales formations politiques ayant au moins un élu à l’Assemblée nationale (Parti québécois, Parti libéral du Québec, Québec Solidaire, Coalition avenir Québec et Option nationale). Voici la réponse du candidat d’Option nationale, Paolo Zambito.

Comment comptez-vous lutter contre la corruption?

Option nationale à déjà poser un premier geste pour sortir le Québec de la corruption en déposant, en mai dernier, un projet de loi visant à réformer les institutions démocratiques québécoises. Ce projet de loi proposait, entre autres, d’instaurer des élections à date fixe, un financement entièrement public des partis politiques ainsi qu’une composante de proportionnelle au système électoral.

Paolo Zambito, candidat d’Option nationale dans Bourget, croit particulièrement qu’un financement public des partis politiques mettrait un frein au copinage politique qui ronge le fonctionnement de nos institutions puisqu’on dit alors adieu à tout retour d’ascenseur en échange de dons partisans. De plus, par l’annulation des crédits d’impôts associés aux contributions financières à des partis politiques, le financement public que propose Option nationale n’entraînerait pas de coûts supplémentaires en terme de financement électoral, tout en mettant fin à des pratiques de corruption très onéreuses pour la société québécoise.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!