Le candidat caquiste Richard Campeau. (photo: gracieuseté)

Un gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) entend privilégier les soins à domicile plutôt que l’hébergement en institution pour nos aînés en perte d’autonomie. Telle est l’orientation annoncée par le chef de la CAQ, François Legault, en matière de soins aux aînés en perte d’autonomie.

« On redoute tous le moment où on perdra notre autonomie, dit François Legault « La plupart d’entre nous souhaitons repousser le plus loin possible le moment d’abandonner notre foyer. Un gouvernement de la Coalition avenir Québec fera en sorte que les gens puissent demeurer dans leur maison ou leur logement aussi longtemps que leur santé le leur permettre ».

« C’est un sujet important pour la circonscription d’Anjou Louis-Riel vu l’âge moyen de la population. C’est aussi un sujet dont j’entends parler abondamment, car mon épouse travaille dans un CLSC pour le maintien à domicile de personnes handicapées ou très âgées », explique Richard Campeau, candidat de la circonscription d’Anjou-Louis-Riel.

Une telle approche a un impact fondamental sur la qualité de vie des aînés, mais elle est aussi économiquement avantageuse. Pour un niveau de soins égal, il en coûte bien moins cher à la société de maintenir quelqu’un dans le confort de son foyer que de l’héberger dans un établissement de soins de longue durée.

Un gouvernement de la Coalition avenir Québec adoptera aussi plusieurs mesures pour améliorer les soins dans les établissements d’hébergement et s’assurer que cessent les abus faits aux aînés. Il mettra notamment en place des mesures pour assurer que leurs dirigeants soient pleinement imputables de la qualité des soins qui y sont prodigués, en plus d’accroître la fréquence des inspections et s’assurer de rendre disponibles des mécanismes efficaces de formation pour toute personne intervenant auprès des aînés.

Un poste d’ombudsman des personnes âgées sera créé afin d’aider les aînés à faire valoir leurs droits. Enfin, la déclaration de revenus sera simplifiée pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

« Nos ainés avant d’être des ainés sont d’abord et avant tout des citoyens qui ont droit à des services de qualité car ils ont fortement contribué durant leur vie active à bâtir le Québec actuel. Nous leur devons bien cela, » conclut M.Campeau

(Source : Coalition Avenir Québec)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus