Archives Dans les prochaines semaines, l’arrondissement dévoilera les lieux où se dérouleront les assemblées publiques sur la démarche MADA.

L’arrondissement d’Anjou tiendra deux journées d’assemblées publiques au mois d’octobre afin d’avoir la perception des résidents du quartier sur le plan d’action municipal de la démarche Municipalité amie des aînés (MADA).

En juin dernier, la Ville de Montréal avait organisé deux séances d’assemblées publiques pour permettre aux Montréalais de s’exprimer sur l’élaboration du plan MADA. À la suite de ces rencontres, la Ville-centre a confié vouloir interpeller les 19 arrondissements. Le plan d’action municipal MADA sera présenté le 1er octobre, lors de la Journée internationale des personnes âgées.

Sur le site de la Ville, on définit la démarche MADA comme une réponse concrète aux besoins des aînés et vise à améliorer leurs conditions de vie.

Ayant le plus haut pourcentage de résidents âgés de plus de 65 ans l’arrondissement d’Anjou a décidé de répondre à l’appel de la Ville-centre en organisant un total de quatre séances.

Un projet de collectivité

MADA est un moyen non seulement pour les personnes âgées d’exprimer leurs besoins, mais également pour leur famille ou les intervenants, de discuter des besoins de cette clientèle. Il s’agit d’un projet collectif qui souhaite améliorer l’environnement des personnes de plus de 65 ans et de leur entourage.

Lors des séances, les Angevins seront invités à intervenir surquatre grands thèmes soit : offrir aux personnes aînées un milieu de vie stimulant et dynamique, aménager l’espace public de manière accessible, sécuritaire et accueillante, améliorer leur accessibilité à l’information et faciliter les déplacements des personnes aînées dans l’arrondissement.

Les participants pourront aussi compléter un sondage sur ces sujets. La chef de division des programmes et soutien aux organismes de l’arrondissement d’Anjou, Christianne Rondeau, indique que les lieux des rencontres sont à déterminer. Chose certaine, l’administration locale souhaite desservir le haut et le bas Anjou. De plus, deux plages horaires ont été fixées (de 14 h à 16h et de 19 h à 21 h) afin de permettre à tous de prendre part à l’une de ces assemblées.

« On a décidé de le faire pour les gens du quartier. Pour avoir le pouls de nos résidents. C’est certain que ça nous interpelle, on a beaucoup de personnes âgées sur notre territoire », confie Mme Rondeau. Elle pense qu’un plan d’action pour Anjou pourrait découler de ces rencontres.

« Toute la population, les organismes et les partenaires du quartier peuvent venir prendre la parole. Il y aura des partenaires locaux sur place pour répondre aux questions également. On peut par exemple penser au Centre de santé et de services sociaux, à la Société de transport de Montréal et l’Office municipal d’habitation de Montréal », mentionne-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!