(Photo TC Media - Patrick Deschamps) Stéphane Parent, réalisateur du film Novembre 84, un documentaire qui soulève de nombreuses interrogations sur le travail des policiers dans des dossiers d'enfants disparus dans les années 1980 et 1990, a dévoilé le monument en comagnie de Richard Prenevost, directeur général du Repos Saint-François d'Assise.

Les enfants disparus ne sombreront pas dans l’oubli. Le Repos Saint-François d’Assise, dans Mercier-Ouest, a récemment dévoilé un monument commémoratif pour leur rendre hommage.

Le projet est né à la suite du 30e anniversaire de la disparition de Sébastien Métivier. La mère du jeune garçon, qui a créé la fondation Les amis de Sébastien, a approché la direction du Repos Saint-François d’Assise pour voir de quelle façon les deux partenaires pouvaient collaborer pour que les enfants disparus ne demeurent pas dans l’oubli.

Après diverses rencontres et discussions, les administrateurs du cimetière, avec en tête le directeur général Richard Prenevost, ont décidé d’offrir gracieusement un monument funéraire aux familles éplorées. Dorénavant, on retrouve donc un endroit au Repos Saint-François d’Assise pour la fondation Les amis de Sébastien Métivier. Les familles qui n’ont pas les moyens de faire inhumer personnellement leur enfant disposeront d’une solution de rechange avec ce nouveau monument commémoratif.

Le monument a été dévoilé le 21 octobre dernier, au cours d’une cérémonie fort émouvante. (S.C.)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!