Archives TC Media Luis Miranda, maire de l'arrondissement d'Anjou.

L’avis de motion adopté par les élus de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) visant à mieux définir la notion de «centre communautaire» pourrait bien faire des petits.

En conférence de presse, le 31 janvier dernier, le maire Denis Coderre a dit souhaiter que les arrondissements se penchent sur l’initiative des élus de MHM afin que la réglementation soit uniforme pour la Ville de Montréal.

Le maire de l’arrondissement d’Anjou, Luis Miranda, a confirmé se pencher sur la question.

«Nous avons déjà un règlement en vigueur, mais nous regardons ce qu’ont fait nos collègues de MHM. J’ai mandaté la direction de l’aménagement urbain pour analyser leur avis de motion. Si nous pouvons améliorer notre règlement, nous le ferons.»

Miranda ne croit pas que l’imam Hamza Chaoui choisira de s’établir dans son arrondissement, celui-ci ayant été rejeté par la communauté musulmane angevine pour ses positions radicales.

Ce pourrait toujours être une possibilité, avoue le maire, mais ce serait très surprenant. L’arrondissement suit le dossier de près.

Présentement, la cohabitation est très bonne entre les membres de la communauté musulmane d’Anjou et les élus locaux. La communication est excellente et lorsque des questionnements, de part et d’autre, surviennent, les gens en discutent ouvertement, fait valoir le maire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!