Collaboration spéciale L'Angevine Catherine Bernier (à gauche) et Marie-Claude Nadeau affronteront le désert de Salta, du 12 au 21 avril, dans le cadre du rallye Rose des Andes.

À quelques jours de son départ pour prendre part au rallye Rose des Andes, en Argentine, l’Angevine Catherine Bernier est fébrile et la nervosité se fait de plus en plus ressentir.

Du 12 au 21 avril, en compagnie de son amie de longue date Marie-Claude Nadeau, elle affrontera les soubresauts du désert de Salta. Munies d’une boussole, d’un carnet de bord et d’une carte, les deux coéquipières parcourront 2000km à bord d’un 4X4.

Avec 120 «Roses» du Canada, de la France et de la Belgique, Mme Bernier ne se berce pas d’illusions.

«Mon objectif est de me dépasser sur le plan personnel, de compléter le rallye et surtout, de m’amuser. Si cela se traduit par la première place de la compétition, ce ne sera qu’un plus.»

La participante ne prend toutefois pas son expédition à la légère. Au cours des derniers mois, elle a suivi une formation de conduite automobile appropriée et des ateliers pour se familiariser avec le fonctionnement d’une boussole. Des petits «cours de mécanique» ont aussi fait partie de sa préparation.

Détermination
Depuis qu’elle s’est lancée dans cette aventure, il y a 18 mois, Mme Bernier ne chôme pas. De nombreuses activités de financement ont été organisées par le duo afin d’amasser les 25 000$ nécessaires pour prendre part au rallye.

Une partie de l’argent récolté sera remis à l’association Enfants du Désert, qui vient en aide aux enfants argentins handicapés.

«Le côté financier a été l’aspect le plus difficile, avoue Mme Bernier. Il a fallu travailler fort, mais nous y sommes arrivées. Pas question de rebrousser chemin.»

Aventurière dans l’âme, la décision de la jeune femme n’a pas surpris son entourage. Pour elle, il ne s’agit en fait que d’une occasion de plus de dépasser ses propres limites.

«Nous sommes bien entourées. Les gens derrière ce rallye sont les mêmes qui organisent le rallye Rose des sables au Maroc. Je n’ai donc aucune crainte et je pars l’esprit tranquille.»

Le fait de partir en compagnie d’une grande amie est également rassurant.

«Je ne suis pas seule dans ça, rappelle la participante. Marie-Claude et moi pourrons nous épauler. À deux, ce sera plus facile. Je sais que tout se passera bien.»

Un rallye qui risque fort d’être parsemé d’émotions fortes. Entre les ennuis mécaniques susceptibles de se produire et les conditions parfois difficiles de la géographie de l’Argentine, les participantes ne manqueront pas de défis à affronter.

«Je suis prête», de conclure Mme Bernier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!