Collaboration spéciale Les élus de l'arrondissement, Réal Ménard, Laurence Lavigne Lalonde et Karine Boivin-Roy, ont procédé à la traditionnelle coupe de ruban pour marquer l'inauguration des nouveaux locaux de La Piaule de Guybourg en compagnie de la présidente du conseil d'administration, Danielle Brabant.

Après des années de tergiversations, la maison des jeunes La Piaule de Guybourg a dorénavant pignon dans le parc Rougemont. La rénovation du chalet de parc permet d’accueillir une cinquantaine d’adolescents sous un même toit.

Après trois déménagements au cours des quatre dernières années, les intervenants de la maison des jeunes avaient bien hâte d’avoir leur propre chez soi.

«Nous pourrons offrir plusieurs activités structurées aux jeunes et les accueillir comme il se doit. Nous avons le parc, le terrain de soccer, le terrain de basketball et prochainement des jeux d’eau à quelques pas. C’est vraiment bien comme endroit», de souligner Denis Tremblay, directeur de la maison des jeunes.

Depuis le début du mois de mars, les activités de La Piaule de Guybourg se tiennent à l’intérieur du chalet de parc. Ce dernier a été entièrement rénové et agrandi de plus de 1000 pieds carrés pour loger l’organisme, un investissement de plus de 634 000 $ de la Ville-centre et de 120 000 $ de la part de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM).

La nouvelle partie comprend un vestibule, deux entrepôts, un local administratif, une salle communautaire et des toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Un réaménagement majeur a été réalisé dans l’ancienne partie comprenant un salon, une salle à manger, une cuisine, un vestiaire pour les usagers du parc et plus encore.

Pour Laurence Lavigne Lalonde, conseillère municipale du district de Maisonneuve – Longue-Pointe, le projet est une belle réussite et un bon exemple d’aménagement qui conjuguent plusieurs usages: animation communautaire, besoins pour la patinoire l’hiver et la pataugeoire l’été.

«L’hébergement de La Piaule n’entrera pas en conflit avec l’usage actuel du chalet, il doit plutôt être vu comme complémentaire», a-t-elle indiqué.

M. Tremblay promet que la cohabitation avec les usagers du parc se fera sans heurt.

«Au parc Jean-Amyot, la maison des jeunes MAGI se trouve aussi dans le chalet de parc. Beaucoup d’aînés, de familles et de tout-petits fréquentent le parc et cela se passe très bien. Ce ne sera pas différent au parc Rougemont.»

Une revitalisation attendue
La réfection du chalet et le déménagement de La Piaule de Guybourg au parc Rougemont n’étaient pas que le souhait des élus et de la maison des jeunes, mais plus largement de «tout un quartier».

Le secteur Guybourg a été largement touché par la fermeture de l’église, de l’école, de la caisse populaire et du marché d’alimentation, il y a plusieurs années.

Les citoyens se sentent seuls dans leur petit coin enclavé. Heureusement, la tendance est en train de se renverser.

Des projets immobiliers ont vu le jour et d’autres sont en voie de se concrétiser, donnant un nouvel essor au quartier.

«Guybourg est un secteur qui a besoin d’amour, avoue le maire de l’arrondissement, Réal Ménard. Le quartier se développe et c’est de bon augure pour l’avenir.»

Un point de vue partagé par divers citoyens et organismes de l’arrondissement. Ceux-ci souhaitant même que les choses s’accélèrent pour retrouver des services de qualité dans leur secteur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!