Au cours de l’été, les agents sociocommunautaires du poste de quartier (PDQ) 48 feront du porte-à-porte afin de rencontrer les aînés du quartier et les sortir de leur isolement. Le projet prendra son envol le 25 juin et se poursuivra jusqu’au 20 août.

Inspiré du projet Soutien aux aînés victimes d’abus (SAVA), qui a vu le jour dans l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie, le PDQ 48 tentera l’expérience dans Mercier-Est.

Selon un recensement de Statistiques Canada effectué en 2011, 15 % de la population de Mercier-Est aurait 65 ans et plus et 35 % de cette population vivrait seule. Les aînés isolés sont les plus vulnérables et les plus sujets aux abus.

«L’objectif est d’établir un contact positif avec les aînés, de vérifier leur sentiment de sécurité dans le quartier et surtout de les informer des principales ressources», indique Julie Fournier, agente sociocommunautaire du PDQ 48.

Chaque jeudi, les agents sociocommunautaires seront accompagnés de cadets policiers, d’employés du Chez-Nous de Mercier-Est, du CSSS Mercier-Est – Anjou ou encore de Tandem Montréal Mercier – Hochelaga-Maisonneuve afin de couvrir un maximum de foyers et de rencontrer le plus d’aînés.

Lors du porte-à-porte, des outils de prévention seront distribués, comme des caches-monnaie et des dépliants, mais aussi des napperons sur lesquels les aînés trouveront des conseils de prévention ainsi que différentes ressources du quartier.

«Nous voulons informer les personnes âgées isolées que plusieurs organismes communautaires existent dans le quartier et qu’ils sont des lieux de rencontre intéressants pour leur groupe d’âge», mentionne Raphaël Lamy, animateur de milieu de vie au Chez-Nous de Mercier-Est.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!