Félix O.J. Fournier/Collaboration spéciale

MONTRÉAL – Un bébé âgé d’à peine 10 mois a été assassiné dimanche par son père de 39 ans qui s’est ensuite enlevé la vie.

Le drame a été découvert en soirée dans le cabanon situé dans la cour d’une résidence du nord-est de Montréal. C’est là que gisaient les deux cadavres.

La mère de l’enfant a alerté les autorités vers 19h30; elle était inquiète car son conjoint et leur enfant devaient être de retour à la maison en fin d’après-midi.

Des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont alors lancé des recherches dans le secteur de la résidence, située sur l’avenue des Vendéens, dans l’arrondissement Anjou. La macabre découverte a été faite vers 21h50.

En constatant le dénouement tragique de l’affaire, la mère âgée de 43 ans a subi un violent choc nerveux qui a requis son transport à l’hôpital.

Le SPVM a indiqué que la dame et son conjoint étaient en instance de séparation.

Des autopsies devaient être pratiquées lundi sur les deux cadavres pour déterminer les causes exactes de leur décès, a fait savoir Anie Lemieux, porte-parole du SPVM.

«Les enquêteurs ont aussi recueilli des éléments de preuve sur la scène pour essayer de comprendre ce qui s’est passé exactement, et pour essayer de comprendre pourquoi», a-t-elle précisé. Mais selon ses informations, il ne fait pas de doute que le bébé a été tué et qu’il ne s’agit pas d’un accident.

Le petit garçon de 10 mois est devenu la 14e victime de meurtre depuis le début de l’année sur l’île de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!