Steve Caron/TC Media Émilie Gaudry pose en compagnie de son «bébé» au moment des retrouvailles.

L’alligator en fuite dans les rues de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) a finalement pu être remis à sa propriétaire Émilie Gaudry, cet avant-midi, dans les locaux du Berger Blanc. TC Media a assisté aux retrouvailles.

L’animal semblait heureux de retrouver sa propriétaire. Au moment de la réunion, il était calme et ne démontrait aucun signe d’agressivité.

«Ali est très sociable. Il est habitué d’être en contact avec les gens. Il participe à plusieurs fêtes d’enfants et ateliers éducatifs. Je suis très heureuse de le retrouver sain et sauf», de mentionner Mme Gaudry, qui est propriétaire de Repti-Zone, une entreprise d’animation d’animaux exotiques.

Dès qu’elle a constaté sa disparition, vers 20h hier soir, elle est partie à sa recherche dans les rues du quartier, mais sans succès. L’animal a pu prendre la poudre d’escampette, puisque la porte de sa cage a été mal fermée.

C’est un citoyen qui a alerté les policiers après l’avoir aperçu dans une ruelle de Mercier-Est.

Dépêchés sur les lieux, les policiers ont maîtrisé l’animal jusqu’à l’arrivée de l’employé du Berger Blanc.

Celui-ci l’a alors capturé, mis en cage et amené dans les locaux du refuge animalier du boulevard Henri-Bourassa.

«Tomber face à face avec un alligator a de quoi surprendre, mais nous sommes habitués d’intervenir dans ce genre de contexte, confie Murielle Delasalle, du Berger Blanc. L’intervention s’est déroulée sans problème.»

Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que le Berger Blanc intervenait pour un alligator. Il y a plusieurs années, les employés de Mme Delasalle ont capturé quatre alligators dans un appartement de Hochelaga-Maisonneuve.

Plus de peur que de mal
À six ans et 4,5 pieds de longueur, Ali est encore un «bébé». À maturité, dans une dizaine d’années, il peut aisément atteindre plus de 10 pieds de longueur et s’avérer très imposant.

Les personnes qui seraient tentées de se procurer un alligator à titre d’animal de compagnie doivent être conscientes que la réglementation de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve l’interdit.

Mme Gaudry dispose des autorisations nécessaires du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Elle détient un permis de jardin zoologique, ce qui réglemente les conditions de garde de ce type d’animaux.

«Je n’ai pas l’habitude de garder Ali à la maison, soutient Mme Gaudry. Après chaque événement, je le ramène à son refuge en compagnie de mes autres animaux (reptiles, lézards, tortues, scorpions, etc.). Je suis contente qu’il y ait eu beaucoup plus de peur que de mal.»

Au moment de mettre en ligne, le ministère n’avait toujours pas rappelé TC Media.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!