Patrick Deschamps/TC Media «Il faut trouver des moyens efficaces d'équilibrer le budget sans toucher à la qualité des services aux citoyens. C'est devenu de plus en plus difficile année après année», de souligner le maire Miranda en octobre dernier.

Les faibles précipitations de neige de la seconde moitié de l’hiver 2015 ont eu un effet bénéfique sur la situation financière de l’arrondissement d’Anjou. Ce dernier termine ainsi 2015 avec un léger surplus budgétaire de 1,3M$.

Il n’y a toutefois pas de quoi pavoiser, estime Andrée Duquette, directrice générale de l’arrondissement.

«Le surplus de 1,3M$ représente un petit coussin qui sera utilisé pour faire face aux imprévus. Heureusement que la météo a été de notre côté.»

L’équilibre budgétaire pour 2016 demeure fragile, explique la directrice et l’arrondissement ne bénéficie pas d’une grande marge de manœuvre.

La dotation budgétaire accordée à Anjou par la ville-centre pour l’année 2016 est d’un peu plus de 23M$, alors que le budget réel est de 31M$. En octobre dernier, le maire de l’arrondissement, Luis Miranda, chiffrait à plus de 5M$ le manque à gagner pour équilibrer ses finances.

La taxe locale d’arrondissement a donc été maintenue, mais gelée (6M$). Les revenus locaux anticipés (1,5M$) et une gestion très serrée devraient permettre de boucler l’année financière 2016.

Le maire Miranda considère que son arrondissement est toujours sous-doté.

«Les Angevins versent près de 108M$ en taxes à la Ville de Montréal. La redistribution déterminée par la ville-centre fait en sorte que les Angevins financent les activités et les services d’autres arrondissements», déplore-t-il toujours.

Dans les prochains mois, les élus de l’Équipe Miranda continueront d’interpeller le maire Coderre pour que le prochain budget tienne réellement compte des besoins de leur arrondissement.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!