Après avoir été révélée au grand public lors de sa participation à la première saison de Mixmania, Ariane Laniel, une résidente de Tétreaultville, sort son premier album, Mon Bordel. Le fruit d’une histoire d’amour qui a commencé dans Mercier, au parc Thomas-Chapais.

Il aura fallu trois ans à la jeune chanteuse de 29 ans pour lancer son premier EP. Enregistré au studio de son conjoint, le réalisateur et multi-instrumentiste John Anthony, à Anjou, l’album se décline en cinq titres aux sonorités country-pop.

«J’ai grandi à Anjou avant de déménager à Tétreaultville. J’habite depuis des années juste de l’autre côté de la pancarte qui marque la frontière avec Montréal, explique-t-elle. C’est d’ailleurs devant cette pancarte que j’ai rencontré mon conjoint alors qu’il promenait son chien», ajoute-t-elle dans un éclat de rire.

«J’adore Tétreaultville depuis toujours, en plus d’être une belle ville, on est proche de tout, et on peut profiter de la tranquillité», Ariane Laniel

Depuis les deux mélomanes ne se sont plus quittés et ont pris le temps de peaufiner ce qui allait devenir Mon Bordel, en testant notamment leurs chansons devant le public.

«Mon Bordel traduit toutes ces idées qui se bousculent dans nos têtes et qu’on aimerait toutes réaliser pour arriver à nos buts», explique l’auteure-compositrice-interprète.

Bien qu’elle effectuera le lancement de ce premier disque au Café Campus, lundi 23 mai, Ariane Laniel a déjà prévu de donner un concert dans l’arrondissement à l’automne prochain.

En attendant, son EP sera disponible dès vendredi sur iTunes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!