Getty Images/Ingram Publishing

Manon Hubert a plaidé coupable à 17 chefs d’accusations portés contre elle en vertu de la Loi sur les agents de voyage. Elle a été condamnée à payer des amendes totalisant 34 510 $.

La dame se présentait, entre autres, comme conseillère extérieure de Club Voyages Langelier, de la rue Beaubien. La fraude totaliserait 2,4 M$ et aurait été commise en 2011, alors qu’elle se prétendait agente de voyages.

Ses agissements ont entraîné la fermeture de l’agence et la tenue d’audition devant le président de l’Office de la protection du consommateur.

L’organisme reprochait à Mme Hubert d’avoir, en 2011, exercé illégalement des activités de conseillère en voyages sans être titulaire du certificat approprié, tel que requis par la loi.

Au Québec, la loi impose aux agents de voyages d’être titulaires d’un permis délivré par le président de l’Office de la protection du consommateur et de fournir un cautionnement.

Les agents de voyages ont aussi l’obligation de percevoir les contributions des voyageurs au Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages.

La condamnation de Mme Hubert vient ainsi clore un processus judiciaire de quelques années.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!