Nicolas Ledain / TC Media Le Château des Dufresne illustre l’ambition que cette famille de Maisonneuve avait pour sa municipalité.

Le conférencier Stéphane Tessier propose une activité double consacrée au boulevard Pie-IX cette semaine. L’histoire troublée de cette artère majeure montréalaise sera abordée mercredi avant une visite du Château Dufresne samedi.

Les deux volets de cette activité sont gratuits et se feront entre Montréal-Nord et Hochelaga-Maisonneuve, les deux quartiers qui se trouvent aux extrémités du boulevard Pie-IX.

Si cet axe routier est aujourd’hui majeur dans le réseau montréalais, son développement au début du XXe siècle avait provoqué des réactions mitigées. La conférence de Stéphane Tessier est d’ailleurs intitulée « L’histoire d’un mal-aimé ». Ce dernier va raconter, images d’archives à l’appui, l’histoire de ce chemin voulu à l’époque par la ville de Maisonneuve pour offrir une promenade entre le fleuve et la rivière à ses résidents. Cet axe ne réjouissait pourtant pas Montréal-Nord et Saint-Michel qui n’avaient pas prévu de développer les terrains se trouvant à ses abords.

«Maisonneuve était déjà développé et il y avait un plan directeur, mais au nord, il n’y avait rien de prévu. Cette volonté de faire un beau chemin piéton comme l’avenue Morgan, c’est tout ce qu’on ne voulait pas», explique Stéphane Tessier.

Sous la pression des puissants industriels de Maisonneuve, le gouvernement du Québec a néanmoins autorisé le prolongement de Pie-IX jusqu’à la rivière des prairies. Pour le réaliser, les villes de Montréal-Nord et Saint-Michel seront forcées de s’endetter avant d’être placées sous tutelle.

«Il y avait une belle idée, mais ce n’était pas les mêmes réalités d’un bout à l’autre du chemin. Finalement, quelques années plus tard, la ville de Maisonneuve va choisir de se faire annexer par Montréal à cause de ses dettes et le plan du boulevard Pie-IX va tomber dès cette annexion», raconte Stéphane Tessier.

Au milieu de cette histoire tourmentée, le rôle des Dufresne est essentiel puisque la riche famille de Maisonneuve a largement contribué au grand projet qu’était ce boulevard.

«Marius Dufresne avait une vision pour la municipalité, mais aussi pour ses poches, car il avait acheté des terrains sur le bord de ce chemin», ajoute le conférencier.

En bordure de Pie-IX se dresse justement le Château Dufresne, cette grande demeure érigée sur la butte pour surplomber Maisonneuve. Cette tranche de l’histoire sera racontée par Stéphane Tessier lors de la visite de samedi.

«Les frères Dufresne avaient une vision d’une ville de Maisonneuve avec une qualité de vie. Ils voulaient profiter de l’industrialisation pour construire cette “City Beautiful”. On va parler de cette vision qui se voit aussi dans la décoration du château faite par l’artiste Guido Nincheri», détaille M. Tessier.

La conférence sur le boulevard Pie-IX a lieu à la Maison Brignon-dit-Lapierre de Montréal-Nord mercredi le 24 janvier à 19 h. Les inscriptions pour la sortie au Château Dufresne auront lieu sur place lors de la conférence. Le nombre de places est limité et l’inscription est obligatoire. Renseignements au 514-328-4000 poste 5617.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!