Collaboration spéciale Ces lampadaires redécorés ont été inaugurés le 3 novembre.

Onze lampadaires, qui ont été décorés aux couleurs des pays d’origine de la forte population immigrante de Montréal-Nord, viennent d’être dévoilés sur le boulevard Rolland.

«On voulait créer un projet qui permet aux citoyens de mieux se connaître et se reconnaître. L’idée c’est de favoriser la diversité sociale et le mieux vivre-ensemble», explique Yohan Perron, directeur de la Table de quartier Montréal-Nord en santé (TQMNS).

Pour «transformer l’image négative et sombre de l’arrondissement, y mettre davantage de couleur», la TQMNS a décidé de décorer une dizaine de lampadaires du secteur nord-est avec les drapeaux et l’histoire des pays d’origine de la forte population immigrante du quartier.

Alors que plus de 61% des résidents de Montréal-Nord sont nés ou ont un parent né hors du Canada, «il était important de présenter toute cette histoire afin de redonner un nouveau visage à ce boulevard», assure Christian Komze, coordonnateur de ce projet.

Dix pays, les plus représentatifs de Montréal-Nord, ont été sélectionnés: Canada, Haïti, Italie, Maroc, Algérie, Liban, Vietnam, El Salvador, Mexique, Côte d’Ivoire. S’ajoutent également le drapeau du centenaire de Montréal-Nord, mais aussi les couleurs du Québec et de Montréal.

Un volet éducatif
Réalisés par quatre membres du collectif des Artistes en arts visuels du Nord de Montréal, ce projet intitulé Art de Rui, proposé par le programme de lutte contre la pauvreté et d’exclusion sociale, intitulé Revitalisation urbaine intégrée (RUI), comprend de nombreux aspects.

Sur la première partie de ces lampadaires, des données géographiques et historiques d’un pays y sont inscrites, avec notamment quelques dates clefs et les noms des personnalités marquantes, issues de Montréal-Nord.

Plus haut, les drapeaux des pays sélectionnés y sont dessinés, et un florilège devrait y faire son apparition dans les prochaines semaines.

«Montréal-Nord change, avance. On est dans la bonne direction», assure la mairesse Christine Black qui a inauguré ces lampadaires le 3 novembre, en compagnie du Consul général du Mexique, Alejandro Estivill.

Alors que des sorties scolaires devraient être prochainement organisées avec les cinq écoles voisines «pour découvrir d’où sont issues les personnes autour de nous», détaille Mme Black, la TQMNS et Art de Rui ne comptent pas s’arrêter là.

«Ce n’est qu’une première étape, annonce Yohan Perron. L’an prochain, on espère transformer d’autres mobiliers urbains.»

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus