Photo compagnie Porte-Parole La pièce de théâtre Fredy continue de faire jaser.

Près de 300 citoyens demandent à une compagnie théâtrale de stopper la diffusion de l’œuvre de la pièce Fredy, qui narre l’histoire du procès autour du décès de l’adolescent abattu par un policier le 9 août 2008.

Cette demande a été faite quelques semaines après le départ de l’un des comédiens principaux.

Les signataires, principalement des étudiants, chercheurs ou professeurs, mais aussi Stella Jetté, porte-parole de Montréal-Noir et Émilie Nicolas, coauteur d’une lettre demandant à Québec de se pencher sur le problème du racisme systémique, demandent à la compagnie Porte-Parole de reprendre contact avec la mère de Fredy Villanueva.

À travers une lettre envoyée au conseil d’administration de Porte-Parole, ils souhaitent que l’organisation obtienne l’accord de Lilian Madrid Vilanueva pour poursuivre la diffusion de cette pièce, qui a déjà été jouée en mars dernier au théâtre de La Licorne et qui pourrait se poursuivre dans d’autres villes, provinces et pays.

Sans cette autorisation, ils demandent que Porte-Parole et Annabel Soutar, auteure de cette pièce, cessent «toute démarche de promotion, de vente et de diffusion.»

Fin octobre, Ricardo Lamour, membre du Comité de soutien à la famille Villanueva mais également acteur dans cette pièce a décidé de quitter la production, se disant «fatigué de jouer le diplomate et d’être dans cet écartèlement entre deux rives qui ne vont pas se rapprocher.»

Un autre comédien, Solo Fugère, qui jouait notamment le rôle de Dany Villanueva, le grand frère de Fredy, a lui-aussi décidé d’abandonner la pièce.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus