Leslie Meuraillon/TC Media Lorsqu'il s'engage sur une intersection qui n'est pas dégagée, l'automobiliste s'expose à une contravention.

En raison de feux de circulation désynchronisés, l’intersection des boulevards Henri-Bourassa et Pie-IX est devenue la bête noire des automobilistes du secteur. Alertée, la Ville de Montréal dit vouloir mettre rapidement en place des mesures pour atténuer le problème.

À l’heure de pointe, le carrefour des boulevards Henri-Bourassa et Pie-IX est un vrai nœud de circulation. Après avoir traversé au feu vert le boulevard Pie-IX, les véhicules qui circulent en direction est sur le boulevard Henri-Bourassa se butent, quelques mètres plus loin, au feu rouge de la rue Hébert. Coincés, les véhicules ne peuvent libérer l’espace sur la voie, créant ainsi un bouchon entre les deux intersections.

Cette file de voitures crée un véritable mur qui empêche les voitures venant de Laval, circulant sur Pie-IX, de tourner vers l’est, ce qui ne fait qu’encombrer encore plus le secteur.

Les piétons, eux, doivent se faufiler entre les voitures pour se frayer un chemin, ce qui pose un problème de sécurité.

Des feux trop vieux
Plusieurs citoyens se sont déjà plaints de la situation, dont Jean-Robert Legoute, un résident de Rivière-des-Prairies qui emprunte cette intersection tous les jours: «C’est très dangereux. Il faut faire quelque chose. Il y a des policiers qui donnent des contraventions. Ça n’a pas de sens», martèle celui qui a interpellé l’arrondissement de Montréal-Nord à ce sujet. Il demande aux autorités de réduire la durée du feu rouge de la rue Hébert afin de laisser plus de temps à la circulation des véhicules sur Henri-Bourassa.

De son côté, l’arrondissement reconnaît qu’il y a un problème de désynchronisation des feux, mais précise que ces derniers sont trop désuets pour demeurer réglés. Par ailleurs, «l’arrondissement n’a pas les compétences pour agir» explique Hugues Chantal, directeur de l’aménagement urbain à Montréal-Nord, précisant que c’est du ressort de la Ville de Montréal. «Nous avons fait nos recommandations. La situation est sous analyse par la Ville et les services de police pour une solution à court terme.»

La Ville doit agir
Le service des infrastructures, de la voirie et des transports de la Ville de Montréal affirme qu’il resynchronisera les feux, notamment en période de pointe du soir.

La Ville va également procéder au changement de contrôleurs à 11 intersections, sur les axes Pie-IX et Henri-Bourassa, entre les boulevards Saint-Michel et Lacordaire, et y ajoutera des GPS de façon à s’assurer de conserver la synchronisation en tout temps.

«La Ville est très au fait de la situation. Elle s’est dotée d’un plan d’action, va continuer à assurer une surveillance de la circulation à ce carrefour et entreprendra d’autres démarches, le cas échéant», explique Geneviève Dubé, relationniste à la Ville de Montréal.

Les feux de circulation seront tous changés lors des travaux du SRB Pie-IX, à l’automne 2018.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus