Facebook Jean-Pierre Bony est décédé lundi 4 avril 2016.

MONTRÉAL — Un policier de Montréal vient d’être accusé d’homicide involontaire coupable pour son rôle dans une opération antidrogue qui avait mal tourné il y a un peu plus d’un an.

L’intervention policière, qui avait fait une victime à Montréal-Nord le 31 mars 2016, avait ultimement provoqué une manifestation qui avait viré à l’émeute le 6 avril dans cet arrondissement.

Le policier en question, Christian Gilbert, membre du Groupe tactique d’intervention, avait atteint Bony Jean-Pierre d’une balle de plastique à la tête alors que ce dernier tentait de fuir par une fenêtre de l’immeuble où se déroulait la frappe policière.

La victime était ensuite tombée de la fenêtre au sol, s’infligeant d’autres blessures. Son décès avait été constaté à l’hôpital.

L’annonce de la décision de porter des accusations a été faite par le Directeur des poursuites criminelles et pénales par voie de communiqué, mercredi.

Celui-ci précise que le policier Christian Gilbert «est accusé d’avoir causé la mort d’un homme en commettant des voies de fait graves en utilisant une arme à feu, commettant ainsi un homicide involontaire coupable».

L’enquête avait été confiée à la Sûreté du Québec, le Bureau des enquêtes indépendantes n’étant pas encore en fonction à l’époque.

S’il est trouvé coupable, le policier est passible de l’emprisonnement à perpétuité, mais la peine minimale dans un cas d’homicide involontaire coupable avec une arme à feu est de quatre ans d’emprisonnement.

Il a été assigné à comparaître le 6 juillet prochain.

C’est lors de l’émeute du 6 avril 2016 que le poste de quartier du SPVM avait été vandalisé et des véhicules de police incendiés.

C’est également à l’occasion de cette émeute que les policiers avaient reçu l’ordre de ne pas intervenir. Aucune arrestation ne s’en était suivie.

Le Service de police de la Ville de Montréal a publié un communiqué laconique dans lequel il dit avoir pris connaissance de la décision du DPCP, précisant qu’il ne fera aucun commentaire.

Note aux lecteurs: Ceci est une version corrigée. La version précédente avait identifié la victime comme étant Jean-Pierre Bony, alors que son nom est Bony Jean-Pierre.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!