Collaboration spéciale Le bâtiment de l'école Jean-Nicolet, construit en 1959, pourrait ressembler à cela si le projet est validé par le Ministère.

Anticipant une hausse du nombre d’élèves lors des prochaines rentrées scolaires, la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île (CSPÎ) prévoit lancer des projets d’agrandissement dans deux écoles de Montréal-Nord.

La CSPÎ n’a pas encore reçu le feu vert de la part du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), mais elle souhaite ajouter une vingtaine de salles de classe dans les écoles primaires Sainte-Colette et Jean-Nicolet.

Ces projets font partie d’un effort plus large pour se préparer à l’augmentation du nombre d’élèves prévue par le Ministère pour 2018. Selon des chiffres publiés en mai 2015, la CSPÎ devrait accueillir 740 élèves de plus pour l’année scolaire 2017-2018 et 700 élèves supplémentaires en 2018-2019.

Les aménagements projetés à l’école Sainte-Colette permettront de créer 12 nouvelles classes, deux classes ressources pour accueillir les élèves individuellement ou en petits groupes et une salle polyvalente qui pourrait prendre la forme d’un auditorium, d’une cafétéria ou encore d’une classe d’arts plastiques. L’école Jean-Nicolet sera, elle, dotée de huit classes supplémentaires, en plus de deux classes ressources et d’une salle polyvalente.

«Pour l’école Jean-Nicolet, cet agrandissement est plus une prévention que la réponse à une situation d’urgence», commente Marie-Claude Tremblay, vice-présidente du syndicat du soutien en éducation de la Pointe-de-l’île.
Favorable à un élargissement des écoles et satisfait du travail de la CSPÎ lors des derniers réaménagements d’écoles, le syndicat du personnel de soutien aimeraite toutefois voir des améliorations dans son environnement. «Nous espérons que dans ses plans, la CSPÎ tiendra compte des services de garde de l’école Jean-Nicolet, qui pour l’instant se trouvent au sous-sol», précise Marie-Claude Tremblay.

De son côté, l’arrondissement de Montréal-Nord a appuyé ce projet lors du dernier conseil d’arrondissement, «afin d’assurer l’épanouissement des élèves et leur évolution dans un environnement sain et sécuritaire».

Même si la CSPÎ a déjà produit des esquisses des extensions voulues, le projet n’est pas encore validé. Aucun échéancier n’est donc à l’ordre du jour.

Respect de l’architecture existante
Les projections réalisées par la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île ont été validées par le comité consultatif d’urbanisme de l’arrondissement de Montréal-Nord. Les agrandissements se font en accord avec les bâtiments existants.
À l’école primaire Sainte-Colette
L’agrandissement devrait former un «L», au coin du boulevard Sainte-Colette et de l’avenue Jean-Paul Cardinal, à la place de l’actuel stationnement. La façade du bâtiment, du côté des résidences de l’avenue Jean-Claude Cardinal, devrait être plus contemporaine, avec des panneaux d’aluminium et de murs de vitres.
À l’école primaire Jean-Nicolet
Les nouveaux locaux devraient s’étendre sur deux étages. Le bâtiment sera fait de briques, comme celui existant, avec beaucoup de vitres. Une saillie devrait être construite au-dessus de la salle polyvalente, permettant de faire de l’ombre en été.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!