Leslie Meuraillon-TC Media Des citoyens aux pouces verts ont travaillé pour planter le Jardin Calixa.

Un nouveau jardin communautaire a vu le jour sur les terrains de l’école Calixa-Lavallée, dans un secteur où l’asphalte côtoie le béton. Ce petit oasis de fraîcheur planté dans un îlot de chaleur a été créé pour initier les Nord-montréalais aux joies du jardinage et leur en enseigner les rudiments.

Installé à proximité du pavillon de l’école hôtelière, le Jardin Calixa compte 25 arbres fruitiers, des fleurs, des légumes et des herbes aromatiques plantés par des citoyens volontaires appuyés par des membres de l’association Soverdi.

«L’idée, c’est d’apprendre en faisant, en entretenant», précise Cybel Richer-Boivin, coordonnatrice aux communications de Paroles d’excluEs, qui soutient le projet.

Le projet a été réalisé par le système alimentaire pour tous, une initiative citoyenne Nord-montréalaise qui vise à améliorer l’accès à une alimentation de qualité pour les résidents du secteur. Soutenu par l’organisme Paroles d’excluEs, le système comprend déjà une coopérative alimentaire, Panier futé coop, les Marchés du nord, un frigo communautaire et même des ruches. Il ne lui manquait plus qu’un jardin pour améliorer son volet «production».

Grâce à la collaboration de l’école secondaire Calixa-Lavallée, le Jardin Calixa a pu voir le jour il y a quelques semaines en misant sur sa vocation éducative.

«J’adore jardiner, mais je vis dans un sous-sol et je n’ai pas de terrain. Ici, on travaille de manière collective, c’est plus gai que de jardiner tout seul, et on apprend des choses en même temps», témoigne Céline Bélanger, qui a planté trois arbres à elle seule.

L’emplacement du jardin n’a pas été choisi au hasard.
«Les plantations doivent favoriser la biodiversité de ce terrain coincé entre un stationnement et le boulevard Henri-Bourassa. Comme le jardin est visible, nous pensons qu’il va rejoindre d’autres citoyens dans le quartier», détaille Cybel Richer-Boivin.

Le potager est situé dans une zone où pourront butiner les abeilles provenant des ruches des habitations de l’îlot Pelletier, installées par la Coopérative de solidarité Miel Montréal pour le compte du Système alimentaire pour tous.

Les citoyens du projet n’ont pas encore réfléchi au devenir des légumes et des fruits récoltés. En fonction de la production, les produits pourront revenir aux citoyens qui les ont cultivés ou être vendus sur les Marchés du nord.

Les autres jardins
La voisinerie
Situé au cœur de l’îlot Pelletier, en arrière des habitations, la Voisinerie est un jardin de près de 100m2, entretenu par les citoyens du quartier qui profitent de la récolte.
– La rue Lapierre
Encore en phase test, ce jardin est placé dans les cours des habitants de la rue. Pour l’instant, quelques bacs de culture ont été installés. Les cours seront bientôt désalphatées pour que le jardin prenne plus d’ampleur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!