Membre depuis 2008 de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord, Sylvain Picard vient d’en être désigné président, en remplacement de Gaëtana Colella. Pour son mandat de deux ans, le directeur de Bureau en gros, souhaite poursuivre le renouveau de l’organisation.

Après trois ans comme vice-président, content d’arriver à la tête de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord (CCIMN)?
Oui, c’est un beau défi! Mais c’est vraiment plaisant de rencontrer les membres. Certains sont mes clients, pour d’autres je suis leur client. Nous avons une belle proximité. Et il y a encore beaucoup de choses à faire pour continuer dans l’élan donné par Gaëtana Colella, la présidente sortante.

Quelle est votre priorité?
Il nous faut renouveler la perception que les gens ont de la CCIMN. Souvent un entrepreneur qui a une trentaine d’année perçoit la chambre de commerce comme un outil social, où l’on fait des 5à7… Mais c’est beaucoup plus que cela. Les gens doivent savoir que nous sommes un centre de référencement, nous pouvons aller chercher des subventions, faire des liens avec l’arrondissement…

Comment changer cette image?
Nous voulons aller chercher d’autres membres, pour avoir un renouveau. Pour cela, nous avons lancé l’aile jeunesse ou encore le regroupement des industriels de Montréal-Nord. Aussi, avec le «Rendez-vous Priorité économie» initié par l’arrondissement, nous avons pris un nouveau départ. Il y a des choses qui vont germer de là. Nous allons continuer à travailler de manière collaborative.

«Nous avons une équipe très dynamique, une belle synergie. Nous prenons tous ça à cœur. Nous sommes beaucoup plus qu’une petite chambre locale», Sylvain Picard, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord.

À quel défi la Chambre va devoir faire face?
Partout, le commerce est en grand changement. Il faut se démarquer au niveau de la proximité avec les gens, pour aller chercher et garder la clientèle. La CCIMN doit s’assurer de donner des pistes aux commerçants, notamment sur les subventions qu’ils peuvent aller chercher, ou encore en s’assurant qu’ils sont présents sur Internet.

Montréal-Nord jouit d’une position géographique stratégique. Quels sont ses autres atouts?
Ici c’est plus facile qu’au centre-ville, les loyers sont moins chers, les entreprises peuvent avoir de beaux espaces. C’est aussi un territoire très diversifié. Il y a beaucoup de commerces. La revitalisation de la rue Charleroi a été une très bonne chose pour l’arrondissement. Il y aussi le travail que nous allons amorcer sur Pie-IX, où nous allons fusionner le regroupement des commerçants avec ceux de la rue Charleroi. L’artère va devenir une belle porte d’entrée dans Montréal-Nord.

Qu’est-ce que la CCIMN va faire dans les prochains mois?
Nous voulons développer encore davantage notre volet jeunesse. Cela s’en vient avec la Caravane de l’entreprenariat qui va s’arrêter à Montréal-Nord en septembre. Je pense que cet évènement va vraiment envoyer le signal qu’il se passe quelque chose ici. Nous sommes aussi en train de finaliser notre planification stratégique, qui sortira à l’automne. Nous allons voir ce que nous devons faire différemment, ce vers quoi nous devrions nous diriger.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!