Photo gracieuseté François Sammut est en présence de l'équipe olympique de patinage courte piste au moment de quitter pour PyeongChang, le mercredi 31 janvier.

François Sammut, ex-patineur de vitesse de Montréal-Nord, allie ses deux passions pour la vidéo et le sport, dans une série documentaire Web qui entre au cœur de l’entraînement de l’équipe olympique de patinage de vitesse courte piste.

Le caméraman de profession, qui est un des rares caméramans à filmer sur patins longues lames, a suivi les athlètes d’élite depuis le moment crucial de la sélection pour les Jeux olympiques en août, jusqu’à leur départ pour PyeongChang, le mercredi 31 janvier dernier. Un épisode sera aussi tourné en vue des championnats du monde qui auront lieu à Montréal en mars 2018.

François Sammut livre, dans cette série de cinq épisodes intitulée «Toujours plus vite», des images et des entrevues inédites dans le style «vlog». «L’idée était d’aller chercher la spontanéité avec, entre autres, quelques entrevues, ainsi que des images prises sur le vif lors des entraînements sur la glace. J’ai eu la chance et le plaisir d’avoir cette totale confiance des athlètes et des entraîneurs qui m’ont laissé tourner avec eux. S’ils ne voulaient pas, à certains moments, ils n’avaient qu’à me faire un signe de la main et j’allais filmer autre chose», raconte M. Sammut.

Le vidéaste a réussi à capter plusieurs moments d’émotions, des interactions entre eux et leur famille notamment, de même qu’à entrer dans le quotidien et la réalité de vivre dans ses valises lors des compétitions.

François Sammut a côtoyé les Hamelin pendant plusieurs années lors des compétitions à travers desquelles il s’est rendu au niveau national. «J’ai fait du patinage de vitesse pendant plus d’une dizaine d’années à Montréal-Nord. Rendu à un certain niveau, toute ta vie devient le sport. Moi j’avais commencé à avoir d’autres intérêts, puis je suis finalement allé explorer d’autres horizons», raconte-t-il. François Sammut est demeuré dans le giron du patinage de vitesse au niveau élite en filmant pour le compte de la Fédération de patinage de vitesse.

Pour l’amour du sport

Autre point fort de la série, on sait que les Hamelin vivront leurs derniers Jeux olympiques en tant qu’athlètes, ainsi que Marianne St-Gelais. C’était donc un beau clin d’œil à faire.

«C’était une façon de leur rendre hommage. Charles Hamelin est déjà une légende, il a obtenu près de 160 médailles dans sa carrière», souligne M. Sammut.

Avec cette série documentaire, qui arrive au même moment que les Jeux olympiques, il espère aviver d’autres flammes. «C’est sûr que ce n’est pas anodin de sortir les épisodes à cette période-ci, on sait que les Jeux olympiques créent un engouement pour le sport», indique M. Sammut.

Après «Junior Majeur»

François Sammut a transformé cet amour du patinage de vitesse en spécialité qu’il est possiblement le seul à pratiquer au Québec: le tournage sur patins longues lames, qui offrent une meilleure stabilité d’images.

Ce travail requiert une bonne agilité, qu’il possède déjà pour avoir pratiqué le sport, mais aussi une excellente forme physique, car les équipements peuvent être lourds. «Je me dois de garder une bonne forme physique à l’année. Je m’entraîne à la course à pied et en vélo pour garder la forme. Lorsque j’ai un gros tournage prévu, je m’entraîne de façon plus spécifique en gymnase pour être certain de pouvoir effectuer la charge de travail», dit-il.

En plus des tournages du film «Junior Majeur» auxquels il a pris part, François Sammut a aussi participé à la série sur le hockey «Demain des hommes» qui sera diffusée en mars.

Il aimerait offrir ses services de tournage de scènes sur patins à roues alignées plus largement. «Cela permet de filmer des « travellings » avec de moins gros équipements, là où les endroits sont moins accessibles», explique le caméraman.

Aussi, il souhaiterait réaliser le même genre de documents vidéo dans d’autres sports. «J’aimerais bien le tennis, de même que le ski acrobatique», lance-t-il.

On peut écouter les épisodes de sa série «Toujours plus vite» sur sa plateforme http://www.fierdemonsport.ca

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!