Photo archives TC Media Certifié «dark sky», l’éclairage aux DEL à 3000 degrés Kelvin n’enverra aucune lumière vers le ciel et contribuera à réduire la pollution lumineuse.

L’arrondissement optimise son éclairage public en remplaçant tous ses anciens luminaires par des diodes électroluminescentes (DEL) plus performantes et moins consommatrices d’énergie.

Les travaux ont déjà commencé sur le réseau artériel pour convertir les vielles lampes à vapeur de sodium haute pression (SHP) qui éclairent Montréal-Nord vers des ampoules DEL.

«Il y en a 2000 qui vont être changés dans le Centre, 1800 dans l’Est, 700 dans l’Ouest et 160 dans le quartier des Fleurs», énumère Gilbert Bédard, le directeur des travaux publics à la mairie de Montréal-Nord.

Sécurité publique

L’Arrondissement priorise dans un premier temps le remplacement des 700 éclairages du secteur ouest qui sont désuets et qui ne permettent «pas d’atteindre des niveaux d’éclairage qui répondent» aux normes actuelles.

En effet, ces dernières années, les citoyens ont été de plus en plus nombreux à se plaindre de la présence luminaires grillés ou du manque d’éclairage dans ce secteur. « Mais les lumières [SHP] n’existent plus, on était coincé parce qu’on ne pouvait pas remplacer la lumière, car les pièces de rechange n’étaient plus disponibles faute de fournisseurs», explique Christine Black, la mairesse de l’Arrondissement qui reconnaît que cette situation commençait à poser des problèmes de sécurité nocturne.

Un problème que viendra résoudre le passage aux DEL.

Baisser la facture

Reconnaissable à sa lumière jaune-orangée, le système désuet d’éclairage de rue entraîne actuellement des coûts annuels d’énergie de 330 000 $ pour l’Arrondissement.

Plus efficace et moins énergivore, la lumière blanche des DEL est plus directe que l’ancienne technologie. En outre, elles ont une durée de vie de 20 ans contre à peine 5 ans pour les SHP.

Une fois que tous les lampadaires auront été convertis aux DEL, cette facture devrait chuter de 60 % pour atteindre en moyenne 130 000 $ par an, selon les estimations de l’Arrondissement.

Déjà en 2013, la Ville de Montréal avait lancé un projet pilote en installant des diodes électroluminescentes sur la rue De La Gauchetière pour mieux en apprécier les économies. Et le verdict a été sans appel. Installée sur toute l’Île, les DEL entraîneraient non seulement une baisse de 35 % de la consommation d’électricité, mais les coûts liés à l’entretien de ces installations électriques diminueraient aussi de 55 %.

Par ailleurs, «les luminaires seront connectés à un système intelligent de gestion, permettant de mieux gérer l’inventaire, la consommation [et ] l’état de fonctionnement», font également savoir les autorités locales.

Ce changement de technologie coutera 592 121,25 $ à L’Arrondissement qui assume uniquement les frais d’achat et d’installation des nouvelles consoles dans le secteur ouest et l’installation de fusibles entre le réseau électrique d’Hydro-Québec et les nouveaux luminaires de type tête de cobra du secteur centre.

«On parle d’une économie de 200 000 $ par année à Montréal-Nord, cet investissement sera donc rapidement rentabilisé en l’espace de 2 ans et demi», affrime M. Bédart. «Dans les autres secteurs, les luminaires sont changés aux frais de la Ville Centre», ajoute-t-il.

D’ici la fin de l’année, tous les secteurs de l’arrondissement seront équipés d’éclairage de type DEL, sauf le quartier des Fleurs dont les travaux de mise à niveau sont prévus pour 2019.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!