Nicolas Ledain Queneau Dalmacy a pu échanger avec la mairesse et les conseillers pour se glisser dans la peau d'un édile.

Élève de cinquième année à l’école primaire Jules-Verne, le jeune Queneau Dalmacy a remporté l’élection de maire d’un jour de Montréal-Nord. Il a séduit le jury par son éloquence et sa volonté de faire rayonner son quartier.

Lors de cet événement organisé par la mairie d’arrondissement et la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île, onze candidats provenant de onze écoles primaires de Montréal-Nord devaient présenter un projet pour leur quartier. Le jury composé de la mairesse Christine Black, de la conseillère Chantal Rossi et de l’animatrice Nadège St-Philippe avait la lourde charge de les départager pour élire le maire ou la mairesse d’un jour.

Queneau a fait la différence avec «Coup de chapeau», un programme qui permettra de relayer sur le site internet de l’arrondissement les bons coups réalisés dans les écoles nord-montréalaises.

«C’est comme une bénédiction. Je ne m’y attendais pas, car les autres étaient vraiment très bons, ils se sont surpassés, mais j’ai passé tout mon temps à travailler et je me suis beaucoup exercé devant mon miroir pour pratiquer mon texte», confie le jeune garçon.

De l’avis des membres du jury, la pertinence de sa proposition et son discours convaincant ont permis à l’élève de l’école Jules-Verne de sortir du lot. Il faut dire que ce maire d’un jour ne manque pas d’idées pour Montréal-Nord.

«Je m’intéresse à la vie de mon quartier, surtout les bonnes nouvelles. Je voudrais faire en sorte qu’il y ait moins de personnes pauvres dans la rue, je voudrais qu’il y ait plus de bacs de recyclage, parce que parfois on voit des déchets et je voudrais une ville présentable pour les gens qui viennent», énumère Queneau Dalmacy.

S’il ambitionne plutôt de faire carrière sur les parquets de la NBA que dans une assemblée politique, ce jeune nord-montréalais a pourtant les qualités d’un tribun selon son enseignant.

«Je savais que c’était un bon candidat. Il est toujours souriant, toujours très motivé et il est bon pour exprimer ses sentiments. Je suis fier», avoue Weems St-Dic, enseignant de cinquième année à l’école Jules-Verne.

Un exercice de démocratie
Queneau Dalmacy est le neuvième maire d’un jour élu à Montréal-Nord. Depuis 2010, l’arrondissement est le seul à organiser un processus démocratique autour de cet événement et les élèves non élus sont invités à siéger en tant que conseillers lors d’une séance exceptionnelle du conseil d’arrondissement.

«C’était pour nous un moment émouvant. On a vu tout le travail qui a été fait dans les écoles pour élire leur représentant et faire leur préparation. On a pu voir certains jeunes qui étaient déçus, mais pour moi ils sont tous des gagnants», estime Christine Black.

Selon Chantal Rossi, cet exercice sert de découverte de la vie démocratique. «Le but est que le jeune devienne un bon citoyen, qu’il voit ce qu’il peut faire dans la société au niveau municipal. Chaque projet était très intéressant et quasi chaque projet était faisable», salue la conseillère de ville.

Il n’est d’ailleurs pas exclu que le projet «Coup de Chapeau» voie le jour dès la prochaine année scolaire. Dans le passé, plusieurs idées émises lors de cette élection se sont concrétisées dans l’arrondissement comme le carnaval d’hiver, l’exposition sur Montréal-Nord organisée à la Maison culturelle et communautaire l’an dernier ou la ruelle verte derrière l’école St-Vincent-Marie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!