Nicolas Ledain / Metro Media L’annonce de cette aide de 160 000 $ a été faite par les élus de l'arrondissement, la députée provinciale Rita de Santis et le milieu communautaire.

Environ 3000 nouveaux arrivants se sont installés à Montréal-Nord depuis l’été 2017. Entre Parents a coordonné cette situation d’urgence, mais pour mieux structurer son accompagnement, un financement de 160 000 $ vient d’être accordé à cet organisme.

Cette aide est issue du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole et attribuée par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT). Elle a été présentée vendredi 1er juin par Entre Parents, la députée de Bourassa-Sauvé, Rita de Santis et la mairesse d’arrondissement Christine Black.

Depuis l’été 2017 et la vague migratoire qu’a connue le Québec, on estime à environ 3000 le nombre de personnes, en majorité des Haïtiens, qui se sont installés à Montréal-Nord. Pour faire face à ce flux important, Entre Parents a coordonné les actions au sein de la communauté afin de trouver des logements, écoles, emplois, meubles et équipements à ces nouveaux arrivants. L’aide accordée par le MAMOT vient soulager l’organisme et aura pour but de réaliser un plan d’intégration socio-économique.

«On va continuer à recevoir d’autres nouveaux arrivants et il faut être équipé pour répondre aux besoins humains. Il faut traiter les gens avec dignité et avoir les moyens de le faire», soutient la députée libérale Rita de Santis.

Un bilan de ce plan sera réalisé et un agent de liaison sera aussi embauché pour ce projet. Par ailleurs, un peu plus de 80 000 $ seront utilisés pour proposer des services aux organismes impliqués dans cette démarche d’accueil.

«On sentait le milieu essoufflé par rapport à toutes les vagues d’immigration qu’on a eues à Montréal-Nord. Il fallait avoir des ressources humaines pour répondre aux besoins et mieux soutenir nos organisations qui font un travail extraordinaire», explique Christine Black.

Cet investissement n’est toutefois qu’une première étape, puisque l’ensemble des représentants du milieu communautaire présents à cette annonce a souligné l’absence d’une infrastructure d’accueil ressource à Montréal-Nord.

«La première des choses que la communauté demande, c’est de la coordination, mais le soutien financier n’est pas terminé. À la fin du processus, on voudrait une structure pour les nouveaux arrivants, car avec ce territoire et les besoins, c’est insensé qu’on n’ait pas cette structure», précise Isabelle Alexandre, directrice d’Entre Parents de Montréal-Nord.

Besoins continus
Si la vague migratoire a été importante l’été dernier, Entre Parents fait remarquer que des nouveaux arrivants débarquent en permanence à Montréal-Nord. Cette coordination des ressources est donc primordiale.

«Il y avait 2017, mais les entrées continuent, c’est l’origine qui est différente. Avant il y avait une vague de migrants haïtiens, là on voit beaucoup d’immigration africaine. Le portrait change, mais les besoins demeurent. Pour nous, c’est pas la communauté qui compte, c’est l’humain avant tout», ajoute Isabelle Alexandre.

La mairesse d’arrondissement a aussi lancé un message d’accueil face à ces situations souvent dramatiques.

«Il faut préparer le milieu, faire en sorte qu’ils soient bien accueillis, qu’ils soient bien intégrés et qu’ils trouvent un travail. On accepte les gens qui font le choix de venir ici et on va être là pour les accueillir dignement», insiste Christine Black.

Après le bilan qui sera fait de ce plan d’action, Rita de Santis n’exclut d’ailleurs pas de renouveler cette aide et d’envisager d’autres investissements pour offrir les structures réclamées.

«Il y a la possibilité qu’un autre montant s’ajoute l’année prochaine. On met en action, on va évaluer ce qui a été fait et tout ce qui est positif, il faut continuer à le soutenir», pense la députée.

Par ailleurs, un autre soutien de 65 000 $ a été offert par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion pour l’aide à la recherche de logements. Centraide a aussi renouvelé son accompagnement de 25 000 $ pour structurer l’action du milieu communautaire nord- montréalais avec les demandeurs d’asile.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!