Nicolas Ledain / Guide de Montréal-Nord Des poteaux sont penchés ou détériorés dans le secteur est du boulevard Gouin dans l’arrondissement.

Des poteaux dégradés et abîmés d’Hydro-Québec et de Bell sèment l’inquiétude chez des résidents du nord-est de l’arrondissement de Montréal-Nord.

Entre le boulevard Langelier et l’avenue Ozias Leduc sur le boulevard Gouin, trois poteaux sont dans un état qui laisse perplexe. Le premier, situé à proximité du parc Gouin, est complètement appuyé sur un arbre. Le second, planté derrière des résidences penche nettement vers l’arrière du bâtiment. Le troisième, quant à lui, est brûlé à sa base et craqué à son sommet, mais a toutefois été fixé à un poteau neuf.

Dans ce secteur qui compte plusieurs résidences pour aînés, la situation inquiète. Alarmée, une citoyenne a contacté le Guide de Montréal-Nord pour réclamer le changement de ces poteaux.

«On est avec des vieux poteaux en bois qui craquent les uns après les autres. On a eu une panne pendant près de 10 heures l’autre jour. Il faut faire quelque chose», estime Diana Mercier, qui habite dans l’une des résidences de ce quartier.

Si elle déplore un aspect esthétique qui met de la «laideur» dans sa rue, cette retraitée craint aussi pour sa sécurité.

«C’est quoi la prochaine étape pour qu’ils fassent quelque chose? Il faut que ça nous tombe dessus quand on sera en dessous», s’interroge Mme Mercier.

Problème connu
L’arrondissement a indiqué que la problématique était connue de l’administration dans ce secteur du boulevard Gouin. Aucune plainte n’a été reçue récemment au 311 à ce sujet, mais le dossier est suivi par les services et par les élus et des discussions ont déjà eu lieu dans le passé avec les sociétés en charge de ces équipements.

Ce secteur est situé à la jonction de deux zones d’intervention. Certains poteaux appartiennent à Hydro-Québec tandis que les autres sont gérés par la compagnie de télécommunications Bell. Alerté, un représentant d’Hydro-Québec s’est dit dans un premier temps «étonné» à la vue des photos prises sur place, avant de préciser que cette situation ne représente pas un danger immédiat.

Intervention prévue
Depuis l’appel du Guide de Montréal-Nord, des agents d’Hydro-Québec se sont rendus sur place pour inspecter les poteaux problématiques. Les deux équipements penchés appartiennent à la société d’État qui a prévu d’intervenir dans les prochains jours.

«Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En cas de danger immédiat, il y a une intervention urgente, mais là il n’y a pas de risque imminent, donc le redressement sera fait d’ici deux semaines», précise Jean-Philippe Rousseau, porte-parole d’Hydro-Québec.

Des vérifications cycliques sont faites sur tous les équipements du réseau par secteur, mais en ce qui concerne ces deux installations, elles ont été examinées pour la dernière fois en 2012 et la prochaine inspection n’était prévue que pour 2022.

Le troisième poteau dégradé appartient lui à la compagnie Bell, mais n’est pas non plus dangereux selon M. Rousseau. Les équipements électriques ont été installés sur le poteau neuf et seules des installations de télécommunication restent sur le poteau craqué et brûlé. En outre, la compagnie Bell est avisée de l’état de son poteau.

En cas d’inquiétude, le porte-parole d’Hydro-Québec invite les citoyens à contacter le service clientèle au 1 (888) 385-7252. Des agents seront envoyés sur place si une situation nécessite une intervention. S’il y a un danger immédiat comme un fil arraché ou un poteau tombé, il est conseillé d’appeler en priorité au 911.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!