Archives Métro

Alors qu’une ordonnance avait été prise par Montréal-Nord pour autoriser l’euthanasie du chien, le SPVM demande désormais son maintien en vie, le temps de procéder à des expertises supplémentaires.

Revirement de situation, et sursis pour le chien. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), par le biais d’une nouvelle ordonnance judiciaire, demande désormais de maintenir en vie l’animal.

«Nous demandons un délai supplémentaire jusqu’à la fin de la procédure judiciaire, explique Caroline Chèvrefils, agent média au SPVM.  Nous  souhaitons procéder à des expertises que nous ne pourrons plus effectuer si l’animal est décédé.»

Cette ordonnance intervient à l’encontre  des recommandations de la SPCA, qui préconise une euthanasie rapide, à la fois pour le bien-être de l’animal, mais aussi pour la sécurité du personnel. Le chien est en effet gardé au sein des locaux de la SPCA, qui en a la charge jusqu’à l’euthanasie.

Du côté de l’arrondissement de Montréal-Nord, on reste cependant persuadé que l’euthanasie aura lieu, en dépit de l’ordonnance judiciaire réclamée par le SVPM.

«Le chien sera euthanasié, soutient Daniel Bussières, responsable des communications de l’arrondissement. Le SPVM demande simplement un sursis de délai. La date nous importe peu, car avec le chien en cage dans un endroit sûr, la sécurité des habitants est assurée.»

Le délai demandé n’est pas connu, le SPVM refusant de communiquer davantage sur le sujet. Idem concernant la nature des expertises à venir, encore méconnues.

« Cela n’est pas de ma compétence, mais je suppose que les enquêteurs veulent attendre de savoir s’il y aura des  poursuites pénales ou non », pense Daniel Bussières.

Les enquêteurs tentent en effet de déterminer si des accusations de négligences criminelle peuvent être portées contre la grand-mère qui avait la garde de l’animal au moment des faits. Celle-ci s’était rendue à l’hôpital, mais n’avait pas avisé les ambulanciers ou les policiers de l’incident.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!