Photo TC Media - Josie Desmarais Les travaux du projet SRB Pie-IX débuteront le 15 octobre prochain, pour une durée de 4 ans. Ils devraient entraver plusieurs tronçons de l'artère, ce qui suscite quelques inquiétudes chez les commerçants.

Le projet service rapide par bus, qui donnera lieu à quatre années de travaux sur le boulevard Pie-IX, suscite toujours des inquiétudes chez les commerçants du secteur. Des solutions tentent d’être trouvées avec la Ville-Centre qui pilote le projet.

«On ne sombre pas dans le négativisme, affirme Maude Royale, propriétaire du restaurant St-Hubert sur le boulevard Pie-IX. Certaines inquiétudes subsistent, mais on essaie de s’informer et de trouver des solutions pour tout le monde.»

Ce mercredi 19 septembre, plusieurs commerçants de Montréal-Nord sont d’ailleurs allés à la rencontre des membres comité chargé du projet SRB, qui donnaient une réunion d’information sur les travaux à venir.

«Nous souhaitons nous informer un maximum sur le sujet afin de voir ce qui est envisageable, affirme Guillaume Higgins, agent de développement en revitalisation commerciale à Montréal-Nord. Une association de commerçants va également voir le jour. Nous allons élargir l’association déjà existante, celle des commerçants de la rue De Charleroi, pour l’étendre aux commerçants de Pie-IX.»

L’objectif de cette association future est notamment de se rendre éligible au «PRAM Artère en Chantier» programme initié par la ville de Montréal. Ce dernier vise à donner une compensation financière aux commerçants et entrepreneurs pendant la durée de travaux majeurs d’infrastructures. Ce programme est l’une des solutions envisagées par les commerçants de Montréal-Nord pour réduire au maximum les conséquences économiques liées aux travaux du SRB Pie-IX, qui dureront quatre ans.

«On se souvient du réaménagement de l’intersection Henri-Bourassa/Pie-IX et du démantèlement de son viaduc, souligne la mairesse Christine Black. Il y avait eu une baisse d’activité et certains commerces n’ont jamais réussi à retrouver les chiffres d’affaires. Nous souhaitons que des solutions soient trouvés pour nos commerçants.»

Maude Royale, déjà installée à l’époque, confirme que ces travaux de réaménagement ont eu des conséquences qui se répercutent jusqu’à présent.

«Nous travaillons fort pour récupérer la baisse de l’achalandage que nous avons connu à ce moment-là, explique-t-elle. Le problème avait d’abord commencé avec l’installation du pont payant de l’autoroute 25.»

Contact établi entre l’arrondissement et la Ville-Centre au sujet des commerçants de Pie-IX

Pour rappel, le projet SRB Pie-IX prévoit d’installer un service de bus qui se veut rapide et performant. Dix-sept stations seront mises en place sur le boulevard, dont quatre à Montréal-Nord. Les inquiétudes concernent l’accès aux commerces durant les travaux, et la baisse de l’achalandage qui pourrait en découler. Du côté de de l’arrondissement, on assure être en contact avec la ville-centre pour parler des solutions envisageables, parmi lesquelles le «PRAM Artère en Chantier» dont pourrait bénéficier les commerces touchés.

«Nous avons soumis les préoccupations de nos citoyens à l’administration Plante, affirme Mme Black. Nous sommes pour l’instant en attente de réponse, mais je dois rencontrer Craig Sauvé la semaine prochaine.»

Pour l’heure, il n’a pas été possible de contacter Craig Sauvé, vice-président de la STM et conseiller associé aux services des citoyens et à la mobilité, à ce sujet.

Des travaux organisés par tronçons

Daniel Buissières, responsable des communications pour Montréal-Nord, explique que les travaux seront lancés le 15 octobre prochain, sous forme de tronçons.  Pour l’automne 2018, les deux tronçons qui seront aménagés le seront sur les coins du boulevard Pie-IX et les rues d’Amos,  Martial, et le boulevard Industriel. Les travaux se feront uniquement sur la travée en direction nord. Pour la suite, le chantier reprendra en avril, après une pause durant l’hiver.

«Je suis la seule commerçante à être concerné par le début des travaux», déplore Sonia Gagnon, co-propriétaire du restaurant Dic Ann’s.

Selon elle, son commerce s’en trouvera énormément pénalisé par les travaux qui se dérouleront en face de son restaurant pendant une période allant de 5 à 9 semaines.

«Il n’y a qu’un seul accès pour se rendre à mon restaurant  et il va être complètement entravé, regrette la commerçante. On m’a promis une solution d’ici le 5 octobre. J’attends qu’on me trouve une solution pour que les gens puissent accéder à mon commerce.»

À moins d’un moins du début des travaux, l’arrondissement se veut néanmoins rassurant.

«On n’est pas en avance, c’est certain, reconnait Christine Black. Nous ne sommes qu’un maillon dans la chaine de ce grand projet que l’on accueille avec enthousiasme.  Mais d’un autre côté, on s’assure de mettre la pression nécessaire sur la Ville-Centre afin que nos préoccupations soient prises en compte.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!