Lors de la séance du conseil d’arrondissement du mois d’avril, les élus ont octroyé plusieurs contrats liés à la réfection des rues, des égouts et des aqueducs.

Un contrat de 37 435 $ a notamment été accordé aux laboratoires de Solmatech pour le contrôle qualitatif de matériaux utilisé lors de réfection de pavages, de trottoirs et de travaux dans divers parcs.

2,6 M$ pour stabiliser les pavages

Les élus ont également autorisé l’octroi de deux contrats à Construction Soter pour des travaux de pulvérisation et de stabilisation pour la réfection de pavages ainsi que la reconstruction de trottoirs sur diverses rues de Montréal-Nord.

Le premier contrat d’une valeur de 1,4 M$ sera assumé par la Ville-Centre alors que le second (1,2 M$) par l’arrondissement. Cinq soumissions conformes ont été reçues lors de cet appel d’offres.

Les boulevards Sainte-Gertrude (entre les rues de Castille et d’Amiens), Gouin (entre les avenues Lamoureux et Salk), ainsi que les avenues Hénault (entre le boulevard Léger et la rue des Ardennes), de London (entre les rues Prieur et Fleury) et Ovide-Clermont (entre les rues Charny et Crevier) seront visés par ces travaux.

L’opération sera aussi nécessaire pour les réparations de nids-de-poule de l’avenue Veuillot et la piste cyclable du boulevard Saint-Vital (entre le boulevard Henri-Bourassa et la rue Martial).

Une protection électrique

Par ailleurs, Montréal-Nord continuera l’installation de dispositifs d’électrification des conduites d’eau afin d’assurer une protection cathodique contre la corrosion.

Utilisé depuis 1993 par l’arrondissement, ce dispositif est appelé système sacrificiel, puisque ce sont les blocs d’anodes relier aux conduits qui se « sacrifient » pour protéger l’aqueduc.

Au total, 245 de ces blocs seront donc installés entre les boulevards Pie-IX et Rolland. Un contrat de 142 012 $ a été adjugé à National Vacuum Services égout-aqueduc. Cette dépense sera assumée par la ville centre.

Rosemont tracera les lignes

Une fois que l’asphalte sera refait, c’est Rosemont-La Petite-Patrie qui marquera les rues de Montréal-Nord.

L’administration a d’ailleurs octroyé un contrat de 162 140 $ à la Division des travaux publics de cet arrondissement pour marquer les 186 lignes d’arrêt, 201 flèches au sol, 11,14 km de lignes de la piste cyclable du boulevard Gouin, 101 km de lignes longitudinales ainsi que les passages piétonniers (411) et d’écoliers (129). Les marques situées sur les boulevards de l’arrondissement seront priorisées.

« Cela nécessite des appareils spécialisés que possède cet arrondissement alors, ils font l’ensemble des marquages du territoire de la Ville », a expliqué le maire.

Auparavant, Montréal-Nord effectuait son propre marquage des chaussées, mais il semble que l’expérience des dernières années ait démontré qu’il est plus avantageux de confier ce travail aux employés de Rosemont, qui possède une plus grande expertise et de meilleurs équipements.

Malgré l’insistance d’un citoyen qui a demandé à ce que les lignes soient plutôt orange, les lignes seront tracées dans les couleurs habituelles.

Pierres pour des travaux

Les élus ont également autorisé un contrat de 151 314 $ avec l’entreprise Lafarge pour la fourniture et le transport, sur demande, de pierre concassée nette et de pierre prémélangée requises par la Direction des travaux publics de l’arrondissement de Montréal-Nord.

Jusqu’au 11 avril prochain, l’arrondissement estime avoir besoin de 275 tonnes métriques de pierre concassée et de 9200 tonnes métriques de pierre prémélangée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!