D’ici 2017, 28 000 nouvelles places à contribution réduite seront créées dans le réseau des services de garde du Québec. Le gouvernement donne ainsi le feu vert à la création de 864 places dans l’est de Montréal. D’autres annonces devaient être faites après juin 2013.

Cette mesure a été annoncée lundi dernier par la ministre de la Famille Nicole Léger. Elle vise à atteindre les 250 000 places promises par le Parti québécois lors des dernières élections. « Un enfant, une place est un engagement électoral qui se concrétise aujourd’hui. Grâce à notre gouvernement, tous les parents qui le souhaitent pourront avoir accès à une place à 7 $ pour leur enfant », a déclaré Mme Léger.

Rappelons qu’en 1998, à sa création, les centres de la petite enfance (CPE) offraient 82 031 places, ce nombre est passé à 218 075 en 2012. « Quinze ans après leur création, la popularité des services de garde ne fait plus de doute. Notre politique familiale est avant-gardiste. Elle se distingue parmi les meilleures des pays développés », a déclaré la première ministre, Pauline Marois, qui avait mis en place le système de CPE.

160 nouvelles places à Montréal-Nord

Dans un premier temps, le gouvernement a donné le feu vert à la création de 13 000 nouvelles places dont l’appel de projet avait été lancé en 2011. À Montréal-Nord, cela se traduira par la création de 80 nouvelles places à la garderie Mimi et Frimousse en 2012-2013 et 80 autres au CPE de Montréal-Nord en 2014-2015.

Pendant ce temps, dès février, le gouvernement lancera de nouveau un nouvel appel de projets pour la création de 15 000 places supplémentaires. Les projets devront être soumis avant la fin juin 2013.

(Écrit en collaboration avec Simon Bousquet)

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!