La programmation culturelle de la Maison Brignon-dit-Lapierre (MBDL), entamée depuis le mois dernier, offre aux résidents de Montréal-Nord une panoplie d’activités et de spectacles gratuits. Ciné-rencontres, causeries, musiques du monde, documentaires, ateliers de création, rencontre d’artistes : il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Nous vous présentons ici quelques incontournables.

La série « Le flot des mots et des images », cette année, met de l’avant le réalisateur André Gladu et les sujets de ses documentaires. Ainsi, « Gaston Miron, les outils du poète », a été diffusé le 17 octobre en présence du cinéaste André Gladu et des slameurs Ivy et Jenny Salgado qui sont venus parler de l’influence du poète sur leur parcours en plus d’offrir une performance.

En septembre, le même exercice avait été réalisé avec la projection d’un documentaire sur Gilles Vigneault. La série se conclura le 21 novembre, à 20 h, avec la présentation du nouveau documentaire de Gladu, « Le Grand Slam : Nouvelle génération – Nouvelle parole », lequel met en vedette quarte jeunes poètes-slammeurs qui seront présents à la MBDL afin de discuter et d’échanger avec le public en plus de présenter quelques un de leurs slams.

« Il est question de la parole, de la poésie, du slam, de comment ils se transmettent d’une génération à l’autre par tradition orale et écrite. Cette transmission de la parole et de la poésie a évolué, aujourd’hui nous avons le slam et le rap, mais l’important c’est que la langue française se perpétue et qu’elle demeure de grande qualité », explique Marie Lalonde, assistante aux événements culturels à la MBDL, au sujet de cette série.

Contes et musique

Côté contes et musique, il y a des spectacles lors desquels il est aussi permis de partager avec les artistes. Ce sera le cas le 14 novembre avec la prestation de Monique Dauphin qui raconte, en mots, chants et tambours, la petite histoire d’Haïti de la période précolombienne à l’indépendance. En deuxième partie, Claude Marcelin, guitariste, auteur, compositeur et interprète présentera des kompa direk et des musiques racines en compagnie du percussionniste Defouko. À surveiller, aussi, le 30 novembre, la performance du conteur Alain Lamontagne, qui offrira le lendemain un atelier de podorythmie pour lequel il est préférable de s’inscrire à l’avance. 

La série musique du monde, pour sa part, donnera la chance au public de faire un petit tour du monde en commençant par le Brésil, le 26 octobre, alors que Rômmel Ribeiro montera sur scène, une belle prise pour la MBDL. « Nous l’avons booké juste avant qu’il ne reçoive son prix de Révélation Radio-Canada 2012, nous sommes chanceux, sinon le cachet aurait été différent », dit en souriant Mme Lalonde. Né au Brésil et vivant maintenant à Montréal, Ribeiro offre un spectacle intimiste aux influences brésiliennes, reggae et afro-brésiliennes.

Puis, le 2 novembre, c’est le Maghreb qui sera à l’honneur avec la prestation de Zanneh, un trio de voix, violon et percussions dont la musique est marquée par plusieurs influences méditerranéennes et de jazz. De retour en Haïti, le 16 novembre, avec Kouraj, qui fait dans le reggae, le ska et l’afrobeat et qui a remporté le prix Radio-Canada Musique comme Révélation de l’année 2009-2010.

Les enfants ne sont pas oubliés et ils ont pu, le 13 octobre dernier, participer à un atelier de théâtre d’ombres. Le 10 novembre, les 3 à 6 ans sont conviés par le Panadream Théâtre qui offre un spectacle de marionnettes à fils et castelet. Les 5 à 8 ans iront écouter Gaétane Breton leur raconter son Noel d’autrefois à l’aide de sa marionnette Poiléplume et d’un accompagnateur musicien. C’est un vendredi, à 19 h, et Mme Lalonde lance l’invitation aux parents de transformer cette sortie en soirée pyjama pour les enfants.

Plus tard, jeunes et moins jeunes pourront apprécier, à partir du 13 décembre, l’exposition L’Ukraine en céramique, laquelle restera à l’affiche jusqu’au 19 janvier. Le 15 décembre, les deux artistes derrière celle-ci offriront un atelier de fabrication de personnages en argile.

D’autres événements sont prévus : on peut s’informer en appelant au 514 328-4759 et consulter la programmation complète sur le site ville.montreal.qc.ca/mtlnord.

Toutes les activités et les spectacles présentés à la MBDL sont gratuits, mais il est conseillé d’arriver en avance de trente minutes. Si le caractère spécial de l’endroit et son ambiance intimiste participent au charme de l’endroit, c’est au prix d’une capacité limitée : seules 65 personnes sont admises dans les spectacles. « La maison se prête bien aux rassemblements que nous offrons », dit Mme Lalonde, en parlant de l’aspect antique des lieux.

La Maison Brignon-dit-Lapierre est située au 4251, boulevard Gouin Est.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!