Le député de Bourassa, Denis Coderre, enjoint le gouvernement de Stephen Harper à défendre les intérêts des consommateurs en ce qui concerne les frais d’annulation extrêmement coûteux pour les téléphones cellulaires.

« Avec plus de 26 millions de contrats de téléphone mobile au Canada, il est clair que les téléphones cellulaires sont devenus un moyen de communication incontournable. Mais malheureusement, les conservateurs refusent de réduire les frais d’annulation onéreux qui empêchent les consommateurs canadiens de bénéficier du meilleur rapport qualité-prix lorsqu’il s’agit de choisir un forfait de téléphonie cellulaire », déplore le député du Parti libéral du Canada.

Puisque le gouvernement Harper ne compte pas résoudre ce problème, Denis Coderre note que plusieurs provinces, dont le Québec, ont tenté ou sont à essayer de combler le vide en adoptant des lois pour aider les abonnés de téléphonie cellulaire à résilier des contrats à long terme à un coût raisonnable. « Cette mesure aura probablement des effets positifs pour les consommateurs de ces provinces, mais bon nombre d’entre eux ne bénéficient toujours pas de protection », estime-t-il.

Le député de Bourassa rappelle par ailleurs que la Cour suprême a statué sans équivoque, en 1991, que la réglementation de l’industrie des télécommunications relevait de la compétence fédérale. « Pourtant, les conservateurs continuent de briller par leur absence. Il est temps que le gouvernement Harper assume ses responsabilités envers les consommateurs canadiens et qu’il adopte une loi visant à protéger les usagers de téléphones cellulaires contre la fixation des prix à des niveaux exorbitants », conclut M. Coderre.

(Source : Bureau de Denis Coderre)                   

                             

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!