Patrick Deschamps Au cours des dernières semaines, 700 élèves ont assisté à la pièce « Où ça, où ça? », un projet qui risque de faire des petits

Directions d’écoles, artistes et policiers ont joint leurs efforts afin de présenter aux jeunes de Montréal-Nord une pièce de théâtre visant à les sensibiliser à la réalité de la violence, de l’intimidation, de la drogue et des gangs de rue.

C’est la mise en lumière, il y a trois ans, d’une triste réalité qui a mené à la réalisation de ce projet : de jeunes filles du niveau primaire étaient confrontées à des problématiques reliées aux gangs de rue.

Ébranlés et désireux d’intervenir tôt dans le processus de développement des pré-adolescents, les directions de trois écoles du Nord-Est et le PDQ 39 ont passé une commande hors du commun au Théâtre Parminou : rencontrer des jeunes de 6e année afin de mieux cerner leur réalité et ensuite créer une pièce de théâtre d’intervention.

De telles rencontres ont eu lieu à quatre reprises entre des membres de l’équipe du Théâtre Parminou et des élèves ciblés selon qu’ils soient identifiés comme à risque ou non. Par la suite, Réjean Bédard s’est mis à l’écriture de la pièce qui a été mise en scène par Hélène Desperrier.

Lors des 7 représentations des deux dernières semaines, les comédiens Sylvestre Caron et Myriam De Verger, jouant tour à tour divers personnages, ont démontré aux élèves que certains choix peuvent avoir des conséquences lourdes sur leur avenir.

Interaction avec les jeunes

C’est via l’histoire du jeune Nic, qui fait l’objet de pressions pour faire partie d’un gang de rue et se livrer à des activités criminelles, que les jeunes élèves ont été sensibilisés aux dangers qui les guettent. Suite à la représentation, lors de laquelle les comédiens ont interagi généreusement avec les jeunes, ces derniers ont été invités à poser des questions aux divers personnages de la pièce. Tellement embarqués dans l’histoire, la plupart ont semblé oublier qu’ils s’adressaient à des comédiens, comme en ont fait foi leurs questions, parfois drôles, parfois touchantes.

Les 700 enfants qui ont assisté à cette pièce lors de deux dernières semaines avaient préalablement été préparés dans le cadre de rencontres de groupes avec des psycho éducateurs et des techniciens en éducation spécialisée. Maintenant, de telles rencontres auront de nouveau lieu, mais pour faire un suivi, et en présence d’un agent socio communautaire du PDQ 39.

La pièce de théâtre, qui sera encore présentée aux élèves de Montréal-Nord lors des deux prochaines années, aurait attiré l’attention d’écoles d’autres commissions scolaires. Dans le cas qui nous concerne, sa réalisation et sa présentation ont été rendues possibles grâce aux contributions de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Ile, des Caisses Desjardins et de la Fondation Beaulieu-Blondin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!