Photo Valérian Mazataud Ses photographies ont attiré plusieurs curieux à l'occasion de l'exposition «Chronique provisoires».

Défaire les idées préconçues que les gens ont de Montréal-Nord: voilà l’objectif que s’est donné le photographe Valérian Mazataud, en 2013, lorsqu’il a commencé à photographier les Nord-Montréalais dans leur quotidien. Le fruit de son travail a été récemment exposé en France, à l’occasion du festival Voies-Off d’Arles, le «Cannes» de la photographie.

M. Mazataud n’habite pas à Montréal-Nord. Il est au centre-ville. Mais lorsqu’il discute avec ses amis, plusieurs d’entre eux voient Montréal-Nord comme «le mouton noir de l’île de Montréal», notamment en raison de la précarité dans laquelle vit une partie de la population, et aussi des événements qui ont entouré la mort de Fredy Villanueva, en août 2008.

«Je voulais donner une image du quartier qui va au-delà des clichés qu’on entend. Mon but était d’aller chercher l’humanité derrière les statistiques, car j’ai horreur des idées préconçues, des phrases toutes faites et des simplifications», lance le photographe.

Ce n’est pas par hasard que le récipiendaire de plusieurs prix et bourses a commencé à photographier l’arrondissement en 2013.

«Ça faisait cinq ans que l’affaire Villanueva s’était produite. C’était un bon moment pour parler du quartier et montrer que Montréal-Nord, ce n’est pas seulement l’affaire Villanueva», insiste M. Mazataud, qui dit apprécier énormément «la grande mixité sociale» et le fait qu’une bonne partie de la communauté est «tissée serrée».

Exposition
Plusieurs de ses photos ont été montrées au grand public lors de l’exposition «Chroniques provisoires», du 6 au 19 juillet, dans le cadre du festival Voies-off, le pendant alternatif des prestigieuses Rencontres photographiques d’Arles.

Selon M. Mazataud, dans le monde de la photo, cet événement est «toutes proportions gardées, comme le Festival de Cannes» pour le cinéma.

Le grand public pouvait visiter plus d’une soixantaine d’expositions durant toute la durée du festival.

L’exposition «Chroniques provisoires» était organisée par VOST, un collectif artistique du sud de la France, qui encourage l’œuvre des photographes émergents.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!