À la suite des nombreux actes criminels survenus dernièrement à Montréal-Nord, le commandant du poste de quartier (PDQ) 39, Martial Mallette, lance un appel au calme en affirmant que la «large couverture dans les médias» de ces événements laisse croire à une hausse de la criminalité dans l’arrondissement, alors qu’il n’en est rien, selon lui.

Agressions, délit de fuite mortel, bagarres entre groupes, le début de l’été 2015 a été marqué par plusieurs crimes violents qui ont fait les manchettes.

Dans un communiqué récemment acheminé à TC Media, le commandant assure que les événements des dernières semaines ne reflètent «pas nécessairement l’état véritable de la criminalité dans l’arrondissement».

«Selon le bilan préliminaire du PDQ 39, le nombre de crimes contre la personne demeure stable, pour la période du 5 mai au 24 juillet 2015, comparativement à la même période en 2014. Il témoigne d’une baisse en comparaison avec la même période en 2013», insiste le commandant Mallette, dans le document envoyé juste avant son départ en vacances.

Il n’était pas en mesure de nous accorder une entrevue, à l’instar de ses collègues du poste de quartier 39.

Les chiffres compilés par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) semblent confirmer les dires du commandant.

En 2013, le SPVM dénombrait 393 crimes contre la personne entre le 5 mai et le 24 juillet. Pour la même période, les policiers en ont compté 380 en 2014 et 379 en 2015.

Isolés et pas reliés aux groupes criminalisés
Par ailleurs, pour rassurer la population, le commandant Mallette précise, toujours dans le communiqué de presse, que les crimes de violence des dernières semaines sont «isolés, sans lien entre eux [et qu’ils] résultent de conflits entre des individus et non des groupes criminalisés», que ce soit des gangs de rue ou d’autres types de groupes.

«Au printemps, des opérations conjointes ont permis l’arrestation de 22 individus ainsi que la saisie de drogues, dont du crack, de la marijuana, du cannabis, du speed [méthamphétamine] et de quelques armes», ajoute le chef du PDQ 39.

Il affirme également qu’il y a une «présence accrue de policiers [cet été] pour prévenir les incivilités», que ce soit à pied, à vélo ou en autopatrouille. Des cadets policiers sont aussi présents dans l’arrondissement.

Cette présence accrue ne se traduit toutefois pas par une hausse du nombre de policiers, mais plutôt par une répartition différente des effectifs disponibles.

Les faits divers «populaires»
Selon Influence Communication, rien n’indique qu’on parle plus des faits divers qui surviennent à Montréal-Nord.

«Les faits divers, peu importe où ils surviennent, font partie des sujets les plus populaires dans les médias», souligne le président, Jean-François Dumas.

À son avis, M. Mallette a peut-être l’impression qu’on parle plus de Montréal-Nord dans les médias, puisque ce sont des dossiers le concernant.

«Il y a toujours une certaine distorsion quand une situation nous touche personnellement, mais rien ne nous permet d’affirmer que [les faits divers de] Montréal-Nord font l’objet de plus d’attention», assure M. Dumas.

Rappel des derniers crimes violents

-Le 4 juillet, une femme de 64 ans a été happée mortellement par un conducteur qui a pris la fuite, à l’intersection du boulevard Henri-Bourassa et de l’avenue Balzac.

-Le 19 juillet, un adolescent de 15 ans qui circulait à vélo s’est fait poignarder au bras.

-Le 20 juillet, un homme a été agressé à l’arme blanche à la suite d’un conflit avec une femme.

-Le 23 juillet, un homme de 28 ans a été poignardé à quelques reprises lors d’une bagarre qui a dégénéré entre une vingtaine de personnes, sur la rue Pascal, près de l’avenue Jubinville.

-Le 28 juillet, deux jeunes de 15 à 17 ans ont aussi été blessés à la suite d’une autre bagarre qui a dégénéré, cette fois au parc Ottawa.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!