Photo TC Media - Jean-Marc Gilbert C'est dans cet abribus, à l'angle des boulevards Henri-Bourassa et Saint-Michel, que Malyk a attendu l'autobus qui l'a mené à vivre toute cette aventure.

Le geste héroïque du jeune Malyk Bonnet, ce jeune homme qui a sauvé une femme sous le joug d’un homme violent, dans la nuit du 1er août dernier, a été honoré par l’arrondissement de Montréal-Nord.

Lors du dernier conseil d’arrondissement, le 14 septembre, un certificat a été remis au jeune nord-montréalais maintenant âgé de 18 ans pour «souligner son geste de bravoure et de générosité».

«Grâce à sa perspicacité, l’intervention de M. Bonnet a permis de protéger une personne en danger», peut-on lire sur le certificat.

Le nouveau commandant du poste de quartier 39, Jonathan Martel, a aussi invité Malyk à visiter le poste et à participer au «dîner du commandant».
Plusieurs proches de Malyk étaient dans la salle du conseil et le regardaient avec fierté.

Toute une nuit
La nuit du 1er août a été particulièrement agitée pour le jeune homme. Alors qu’il se dirigeait dans un dépanneur du boulevard Saint-Michel, tard le soir, après sa journée de travail, il a aperçu un homme et une femme qui semblaient se disputer à l’extérieur.

«J’ai été voir ce qui se passait. Le gars avait agrippé violemment la femme par le bras et elle n’avait pas l’air d’avoir envie d’être avec lui», se souvient le jeune homme.

Voyant tout de suite que quelque chose clochait, il a pris sur ses épaules la responsabilité de libérer la femme de l’emprise de cet homme au tempérament colérique.

«Pour moi, c’était juste normal. Je n’étais pas vraiment nerveux.»

Quand l’homme et la femme lui ont dit qu’ils allaient à Laval mais qu’ils n’avaient pas d’argent pour l’autobus, Malyk leur a fait croire qu’il devait lui aussi se rendre sur l’île Jésus, ce qui était complètement faux.

Humiliation et violence physique
Ils sont donc montés tous les trois dans l’autobus devant les conduire au métro Henri-Bourassa. De là, ils ont pris le métro jusqu’à la station Cartier.

«Pendant tout le trajet, il l’humiliait en lui criant des choses comme “Tu ne feras jamais rien dans la vie » et en la traitant de nom. Personne n’osait intervenir», se remémore le jeune.

Arrivés au métro Cartier, l’homme aurait tenté d’étrangler la femme. Malyk a été en mesure de le calmer. Ensuite, en marchant dans les rues pour se rendre vers un Tim Hortons, puisqu’ils étaient affamés, l’homme aurait agrippé la pauvre victime par les cheveux pour tenter de lui frapper la tête contre un mur. Encore une fois, le jeune héros est intervenu avant que la victime soit blessée.

Une fois au restaurant, la femme devait se rendre à la salle de bain. Malyk a dit qu’il devait lui aussi aller au petit coin pendant que l’homme commandait quelque chose à manger.

«Je suis allé dans la toilette des femmes et j’ai rassuré la fille en disant que j’étais de son côté et que j’allais essayer de contacter la police», raconte M. Bonnet.

Après être parvenu à composer le 911 grâce à un téléphone d’une connaissance croisée dans le restaurant, Malyk n’avait qu’une idée en tête: s’assurer que l’homme violent demeure dans le restaurant jusqu’à l’arrivée des policiers.

Malyk a dû débourser de sa poche une somme considérable pour s’assurer que l’homme puisse continuer de manger et de boire, sans se douter que les policiers étaient en route pour l’arrêter.

Trois voitures du Service de police de la Ville de Laval finissent finalement par arriver sur les lieux et Malyk leur déballe toute l’histoire. L’homme est mis en état d’arrestation.

«Une fois le rapport complété, vers 4h AM, ils ont déposé le calepin de notes et m’ont demandé de la raconter encore pour être certains. Ils étaient vraiment surpris et m’ont dit qu’il n’y avait pas beaucoup de gens qui auraient fait tout ça», se souvient le nouveau héros de Montréal-Nord.

Depuis, Malyk a aussi été honoré par la police de Laval et a fait parler de lui non seulement dans les médias Québécois, mais également aux États-Unis.

Le mot-clic #MerciMalyk, créé par la police de Laval, a été partagé à de nombreuses reprises et des internautes d’un peu partout ont félicité le jeune pour son exploit.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!