Rob Amyot/TC Media Le parc Terra-Cotta à Pointe-Claire est d'une superficie de 39 hectares.

Après avoir annoncé en mai que le parc Terra-Cotta bénéficierait d’une subvention de 25 000 $ du Canadien National (CN) dans le but de restaurer ses espaces verts, la Ville de Pointe-Claire et la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement (FHQE) ont renchéri le 25 août en proposant une contribution combinée de 163 000 $ afin de maintenir et d’améliorer la biodiversité.

Il s’agit du deuxième investissement majeur lié à des parcs de l’Ouest-de-l’Île en à peine deux semaines. Le 18 août, Montréal annonçait une somme de 11,3M$ pour les infrastructures du parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard.

La somme annoncée le 25 août pour le parc Terra-Cotta comprend une enveloppe de 93 000 $ fournie par la FHQE, Pointe-Claire déboursera pour sa part 70 000 $. Les travaux seront effectués en collaboration avec l’organisme Nature-Action Québec afin de revamper le parc d’une superficie de 39 hectares situé au Nord de l’autoroute 20 dans le Sud de la Ville.

«Notre parc est un boisé d’exception. Il fait partie de notre patrimoine naturel et nous agissons, en collaboration avec nos partenaires, pour garantir à la fois l’accès de nos citoyens à cet immense espace vert de 39 hectares et la protection de ce milieu naturel», a expliqué le maire de Pointe-Claire, Morris Trudeau par voie de communiqué.

Mesures prévues
Des aménagements sont prévus, dont la création de lieux d’hibernation pour couleuvres, l’installation de nichoirs ainsi que la conservation des souches pouvant servir d’habitat ou de source de nourriture pour certaines espèces.

Dans l’optique de préserver la forêt, près de trois kilomètres de sentiers créés au fil du temps par le passage des visiteurs seront fermés. Plus de 1000 végétaux y seront plantés d’ici 2018.

L’annonce effectuée en mai prévoyait entre autres déjà la réhabilitation de trois autres kilomètres de sentiers informels en plus de planifier la plantation de 2400 végétaux d’ici juin 2017 afin de restaurer quatre hectares du boisé urbain.

«Les sentiers officiels seront balisés, des panneaux d’information seront ajoutés aux entrées et des panneaux d’interprétation, dont certains interactifs, ainsi qu’une carte du parc et des sentiers seront installés», indique Jean-François Dallaire, de Nature-Action Québec.

Des activités de sensibilisation, notamment avec les jeunes des écoles primaires de Pointe-Claire, et des journées communautaires de plantation ouvertes à tous seront organisées.

«Ces améliorations visent à préserver un boisé d’une grande valeur écologique, en plus de favoriser un accès toujours plus sécuritaire aux sentiers et de délimiter clairement les différents usages de façon à protéger la faune et la flore diversifiées de notre parc naturel », a précisé le maire Trudeau.

La Ville de Pointe-Claire avait été en mai l’une des 30 municipalités choisies par le programme «ÉcoConnexions CN – De terre en air», parmi une centaine de propositions soumises.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!