François Lemieux/TC Media Le parc Jonathan-Wilson à L'Île-Bizard – Sainte-Geneviève pourrait bénéficier d'un nouveau chalet en 2017.

D’ici la fin de l’année 2017, les résidents de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève pourront compter sur des jeux d’eau, un nouveau chalet, de nouvelles mesures d’apaisement de la circulation et un nouveau parc riverain à Sainte-Geneviève, des investissements d’une valeur de près de 3 M$.

L’arrondissement a présenté le 6 septembre les faits saillants de son plan triennal d’immobilisations pour 2017 dont près de la moitié des sommes, soit 1,6 M$, sera consacrée aux divers parcs de l’arrondissement.

L’enveloppe prévue pour les parcs inclut l’aménagement de jeux d’eau (400 000 à 500 000 $) et d’un abri couvert (environ 40 000 $) au parc Eugène-Dostie.

Le principal projet de cette enveloppe sera toutefois l’aménagement d’un parc riverain à Sainte-Geneviève, travaux dont on ignore pour le moment le coût.

Il ne s’agit pas du premier investissement dans les parcs de l’arrondissement depuis le début de l’année. Au cours des dernières semaines, Montréal a d’ailleurs annoncé un investissement de plus de 11 M$ pour la réfection du parc nature de L’Île-Bizard d’ici la fin de l’année 2017 aussi.

Chalets et pavillon
Outre les parcs, l’arrondissement investira dans la réfection et la construction de chalets au cours de la prochaine année.

Une somme de 600 000 $ sera répartie dans trois projets de réfection de bâtiments, dont la construction d’un chalet au parc Jonathan-Wilson qui comprendra des vestiaires et des toilettes.

Par ailleurs, la revitalisation du chalet Robert-Sauvé, situé à Sainte-Geneviève. sera aussi entreprise. La chambre électrique du parc, qui contrôle notamment l’éclairage et les systèmes de piscines, doit être complètement refaite.

L’intérieur du pavillon Vincent-Lecavalier au parc Eugène Dostie sera finalement réaménagé et rafraîchi de afin d’optimiser l’utilisation de l’immeuble, qui accueille entre autres le bureau de l’association de soccer de L’Île-Bizard.

Vitesse excessive
Afin de s’attaquer aux problèmes de vitesse excessive, l’arrondissement réserve une somme de 100 000 $ pour faire «venir des nouveaux dos d’âne, des bollards et des radars de vitesse. Ces mesure seront mobiles et devraient commencer par la rue de l’Église», indique le maire Normand Marinacci.

«Ça va être pour les endroits où on a le plus de plaintes de vitesse pour sensibiliser les gens», ajoute le conseiller d’arrondissement Christian Larocque.

Une chargée de rédaction et de diffusion de l’arrondissement a confirmé par courriel à TC Media qu’avant d’implanter des mesures d’apaisement dans un secteur ou sur une rue, une analyse doit être effectuée par le comité de sécurité routière et publique. Si les besoins ou les demandes s’avèrent justifiés pour un secteur en particulier, des mesures seraient installées.

Le 20 août dernier, TC Media rapportait que plusieurs citoyens étaient exaspérés des excès de vitesse fréquents des automobilistes sur les rues de l’Île, notamment la rue Cherrier.

Un montant de 600 000 $ a finalement été planifié pour des travaux de resurfaçage des rues Desmarest, de Tonty, Roy, Paquin, St-Pierre, des boulevards Saint-Charles et Gouin. L’arrondissement a aussi planifié d’investir 50 000 $ afin de contrer la désuétude informatique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!