François Lemieux/TC Media À Beaconsfield en 2015, plus de 70 % des matières recyclables ont été récupérées.

Aucune ville ou arrondissement de l’île de Montréal n’a affiché un meilleur bilan de recyclage que Senneville, Beaconsfield et Pointe Claire en 2015. Les trois municipalités de l’Ouest-de-l’Île sont les seules sur l’île à avoir atteint ou dépassé le seuil de 70% de matières recyclables récupérées, fixé par Québec.

Dans un rapport rendu public le 26 septembre par la Ville de Montréal, on apprend que les trois villes dépassent largement la moyenne montréalaise qui se situait pour la période concernée à 58,2%.

Senneville arrive en tête du palmarès avec 80% de ses matières recyclables récupérées. Pointe-Claire suit au classement avec 74% et Beaconsfield occupe la dernière marche du podium avec 71%.

Senneville, dont la population ne dépasse pas les 1000 résidents, a récupéré 162 tonnes de matières recyclables en 2015.

«On a eu des résultats similaires l’an dernier. On a travaillé avec nos citoyens pour accomplir ce but et on a eu du succès. Ça va bien avec la mentalité de notre village. On n’a pas eu de résistance de la part de la population», fait valoir la mairesse, Jane Guest.

Un peu plus à l’est, à Beaconsfield, c’est 2416 tonnes de matières recyclables qui ont été récupérées l’an dernier.
Le bilan de la ville devrait par ailleurs continuer de s’améliorer l’an prochain alors que cette dernière a innové en début d’année, instaurant un système d’utilisateur-payeur pour la collecte d’ordures. On facture aux résidents de 40 sous à 1.20 $ pour chaque collecte d’ordures dépendamment de la grosseur du bac d’ordures.

Pointe-Claire
À Pointe-Claire, 74 % des matières recyclables ont été récupérées pour un total de 3821 tonnes.

Le maire, Morris Trudeau souligne également que la Ville a récemment réduit la fréquence de la collecte des ordures aux deux semaines, ce qui a permis de diminuer la masse de déchets enfouis de 17 % entre 2014 et 2015.

«Nous sommes très fiers des résultats. On a travaillé fort pendant des années pour atteindre ces chiffres», souligne M. Trudeau.

Matières organiques
Autre donnée rendu publique par la ville de Montréal en début de semaine, le taux de récupération de matières organiques sur l’Île.

À cet égard, Senneville domine encore, étant la seule municipalité à avoir atteint la cible de 60% fixée par Québec. Pendant la période concernée, le Village a pu récupérer 244 tonnes de matières organiques, pour un pourcentage de 66%.

Beaconsfield est passé bien près d’atteindre l’objectif québécois de 60 %, terminant avec un taux de 59 % tandis que Pointe-Claire est parvenue à récupérer 55% de ses matières organiques avec 4691 tonnes.

La moyenne de Montréal pendant cette période a été de 17%.

Plus de 165 000 tonnes
La collecte des matières recyclables a permis de détourner du site d’enfouissement 165 755 tonnes de matières sur le territoire de l’agglomération de Montréal l’an dernier. Le taux de récupération a cependant diminué de 0,3 %.

La collecte des matières organiques a détourné de l’élimination 61 638 tonnes de matières sur l’Île de Montréal. La quantité détournée a augmenté de 21 % (10 870 tonnes) en 2015 et le taux de récupération a atteint 17 %.

Matières recyclables récupérées en 2015 dans l’Ouest-de-l’Île:
Objectif de récupération: 70%
Moyenne de l’agglomération: 58%

1. Senneville: 80%, 162 tonnes
2. Pointe-Claire: 74%, 3821 tonnes
3. Beaconsfield: 71%, 2416 tonnes
4. Kirkland: 68%, 2368 tonnes
5. Sainte-Anne-de-Bellevue: 67%, 576 tonnes
6. Baie-D’Urfé: 63%, 547 tonnes
7, L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève: 59%, 1956 tonnes
8. Dollard-des-Ormeaux: 57%, 4177 tonnes
9. Pierrefonds-Roxboro: 55%, 6023 tonnes

Plus de détails à venir

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!