SPVM Joseph Evrard restera détenu jusqu'à son enquête sur remise en liberté le 9 novembre.

Joseph Evrard, l’un des deux suspects dans le dossier du vol d’un camion Garda la semaine dernière à Pointe-Claire devra attendre jusqu’au 9 novembre avant de savoir s’il peut retrouver sa liberté avant son procès.
L’homme, au lourd passé judiciaire, devait subir son enquête sur remise en liberté le 25 octobre. Cette dernière a été remise à dans deux semaines. Les raisons derrière ce report sont inconnues.
Evrard a été formellement accusé lundi au palais de justice de Montréal en lien avec le crime survenu vendredi dernier, à l’arrière du magasin Home Depot du boulevard Hymus.
L’homme de 54 ans, aidé d’un autre suspect qui est toujours en fuite, a dérobé le contenu d’un camion de la compagnie Garda à l’aide d’une pelle chargeuse.
Au moment du crime, les deux employés de la compagnie étaient enfermés à l’intérieur d’un commerce qu’ils visitaient.
Conséquemment, le suspect a été accusé de deux vols qualifiés, deux séquestrations, d’avoir été masqué dans le but de commettre un acte criminel, de méfait, de vol d’une grue mécanique et de possession de la somme de 17630$, sachant que cette somme avait été obtenue de façon illégale.
Joseph Evrard n’en est pas à son premier vol du genre.
En 2001, il a participé au vol d’un autre camion de transport de valeurs au centre d’achats Dorval.
Il avait été traduit en justice cinq ans plus tard en lien avec ce crime.
L’homme avait finalement passé une journée derrière les barreaux en raison de la détention préventive.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus