Plongeon Canada Mia Vallée a remporté sa première médaille individuelle du circuit Grand Prix en fin de semaine en Australie.

La plongeuse Mia Vallée, de Beaconsfield, a remporté trois médailles en deux semaine. Après avoir obtenu sa première médaille en Grand Prix de plongeon le 23 octobre, à Kuching, en Malaisie, la jeune athlète a décroché deux médailles de bronze, soit une au trois mètres féminin et une autre au trois mètres synchro, lors du Grand Prix de plongeon, en fin de semaine, à Gold Coast, en Australie.

«Je suis très heureuse de mes performances ces deux dernières semaines. Puisqu’on est en début de saison, je ne m’attendais même pas à être au niveau», a déclaré la jeune athlète dimanche, à l’issue de sa compétition en Australie.

TC Media s’est entretenu avec Mia Vallée, alors qu’elle venait de se qualifier pour la finale du trois mètres au Grand Prix de Gold Coast, vendredi.

Grand Prix
La triple championne nationale junior, qui en était à la deuxième compétition Grand Prix de sa carrière, a débuté en force le 22 octobre. L’athlète âgée de 15 ans a obtenu son meilleur résultat à une compétition internationale senior, terminant cinquième au tremplin de 3 mètres.

«J’ai fait mon record personnel pour une compétition internationale et je pense que c’était une très bonne façon de commencer la saison 2016-2017», confie-t-elle.

Le lendemain, l’équipe de Vallée et de l’Albertaine Caeli McKay a terminé troisième du trois mètres synchro. Le duo a obtenu un total de 273,48 points. «En arrivant en Malaisie, je ne pensais pas que j’allais obtenir une médaille. J’étais vraiment honorée de l’avoir eue. Je suis vraiment contente», affirme-t-elle.

Les deux filles pratiquent ensemble depuis seulement trois semaines. «On s’entend très bien, alors c’est un bon match. Quand on a commencé à plonger ensemble, on était très synchronisées. C’était facile» admet la jeune athlète.

Entraînement
En plus de s’entraîner trois fois par semaine avec sa partenaire Caeli McKay, Mia Vallée, qui pratique avec le Club de plongeon de Pointe-Claire, a ajouté deux semaines d’entraînement pour ses plongeons en solo avant de s’envoler pour la Malaisie, comme elle le fait avant chaque compétition.

L’athlète s’entraîne depuis maintenant 10 ans. «Au début, j’avais peur de beaucoup de plongeons, donc je ne performais pas très bien. Il y environ 3 ans, cette peur est disparue et depuis, je fais les plongeons les plus difficiles pour les filles de mon âge, au Canada» indique la récipiendaire du Maurice de l’athlète féminine niveau québécois au Gala Sports Québec en 2015.

Toutefois, l’an dernier, elle s’est blessée au poignet lors d’un plongeon de 10 mètres, l’empêchant ainsi de replonger de cette tour.

Objectifs
À son retour d’Australie, Mia Vallée restera trois semaines à Montréal, avant de s’envoler vers la Russie pour participer aux Championnats du monde Junior FINA, où elle est confiante de repartir avec une médaille.

«Si tu crois en toi, la peur ne t’affecte pas de la même façon. C’est quelque chose qui est difficile à apprendre, mais selon moi, c’est essentiel dans le sport», estime-t-elle.

Mia Vallée souhaite se qualifier en vue des Championnats panaméricains juniors, qui se tiendront au Canada en octobre 2017. À plus long terme, la jeune athlète a comme objectif de prendre part aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus