François Lemieux/TC Media Le nouveau parc linéaire devant être construit derrière les propriétés de la rue Brigadoon est évalué à 200 000 $.

Une vingtaine de citoyens sont venus manifester leur mécontentement mardi soir au conseil de ville de Pointe-Claire par rapport à un projet de piste cyclable et de corridor pédestre de 800 mètres, alléguant qu’il représente un potentiel problème de sécurité.

Le projet en question, évalué à 200 000$, doit être réalisé, selon les plans de la Ville, en 2017 derrière les propriétés de la rue Brigadoon entre les avenues Alston et Stillview.

La piste cyclable proposée se terminerait à son extrémité ouest à l’intersection des avenues Stillview et Seigniory. Les citoyens ont demandé au conseil de mettre le dossier sur la touche le temps que leur point de vue puisse être entendu et pris en considération.

«Nous sommes confus sur pourquoi le conseil veut construire cette piste cyclable. Les résidents ont développé cette parcelle de terrain depuis 50 ans grâce à beaucoup d’efforts et d’argent. Il y a maintenant là des jardins, des arbres et arbustes. Même si la ville le possède, nous avons le sentiment d’avoir un accord non-écrit par rapport à ce terrain», a indiqué Michael Miller.

Sécurité
Bien qu’ils ne se disent pas opposés à l’amélioration du circuit de pistes cyclables à Pointe-Claire, les résidents croient que l’aménagement d’une piste cyclable à cet endroit causerait des problèmes de sécurité.

«L’avenue Alston est déjà extrêmement passante, en particulier lors de l’heure de pointe du matin. Ce serait difficile d’éviter les accidents. Nous sommes aussi inquiets que cette piste devienne un lieu de rencontre la nuit qui serait difficilement contrôlable», a fait valoir un autre membre du groupe, Charles-Henri Brunet.

Ce dernier croit également que l’aménagement de cette piste pourrait créer un îlot de chaleur.

Le groupe de citoyens croit donc qu’il serait préférable d’aménager une piste cyclable sur le boulevard Hymus.

Ouverture
Le maire de la Ville, Morris Trudeau, indique que la ville est prête à rencontrer de nouveau le groupe et à écouter leurs propositions.

«Nous allons de l’avant avec ce projet. C’est un projet qui est prévu depuis très longtemps. Nous comprenons que plusieurs personnes ont utilisé ce terrain. Alors il nous fera plaisir de vous rencontrer à nouveau pour voir quelles sont vos idées. Je suis sûr que nous pourrons arriver à une forme de compromis», a-t-il affirmé.

Pointe-Claire a annoncé aux citoyens son intention d’aller de l’avant avec ce projet de parc par une lettre le 8 septembre.

Le parc linéaire aurait une largeur de sept mètres et incluerait des bancs derrière certaines propriétés.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus