François Lemieux/TC Media Le directeur général de l'organisme de bienfaisance «La Sortie», Ronald Lepage, a défendu son projet de refuge pour femmes victimes en consultation publique lundi au centre socio-culturel de l'arrondissement L'Île-Bizard – Sainte-Geneviève.

Un organisme de bienfaisance qui avait prévu ouvrir à L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève un centre d’accueil pour femmes victimes d’exploitation sexuelle devra finalement trouver refuge ailleurs, à la suite d’une levée de boucliers de citoyens inquiets notamment pour leur sécurité et la valeur de leurs propriétés.

La direction de l’organisme «La Sortie», qui voulait implanter un centre pouvant accueillir 11 femmes de 18 à 35 ans dans une maison résidentielle du chemin North Ridge, a revu, mardi, sa décision, en raison d’une trop forte opposition exprimée lors d’une séance de consultation publique, la veille.

Tenue en marge de la dernière séance du conseil ordinaire au centre socio-culturel de l’arrondissement, la consultation a attiré près d’une centaine de résidents et a duré plusieurs heures. L’assemblée a donné lieu à des échanges musclés entre partisans et opposants du refuge.

«L’acceptabilité sociale du voisinage immédiat n’est pas présente. On a tenté de convaincre les gens sans succès alors on a décidé de retirer notre demande, a indiqué à TC Media le directeur général de La Sortie, Ronald Lepage. De s’imposer dans cette rue avec la réaction négative, ça n’aurait pas été une bonne chose pour eux, ni pour les jeunes femmes».

Deux pétitions
Signe de la division de la population sur la question, deux pétitions sur le sujet ont été déposées au conseil lundi soir, une en faveur et l’autre s’y opposant.

Un groupe de résidents du chemin North Ridge a tout d’abord présenté une pétition d’une vingtaine de signatures en opposition au refuge.

En plus de se plaindre d’un manque de consultation, ces derniers craignaient notamment de voir des proxénètes apparaître dans le quartier et la valeur de leurs propriétés diminuer.

«Si une telle résidence s’installe ici, il y aurait un impact. La maison visée n’est pas adéquate. Ce n’est pas l’endroit approprié non plus», a averti Michel Bergeron, un résident du chemin North Ridge.

Les citoyens, par le truchement du réputé avocat Julius Grey, ont, de plus, mis en demeure l’arrondissement de renoncer au projet. Dans une missive datée du 4 novembre, l’avocat argue notamment que la «manière par laquelle la ville a procédé pour permettre à ce projet de se réaliser n’est pas légale» car elle n’avait pas suivi «la procédure habituelle en cachant les motifs et le projet derrière la modification règlementaire [de zonage]».

Ressource unique
L’autre pétition, contenant 200 noms en faveur du projet, a été déposée par le directeur général de l’organisme La Sortie, Ronald Lepage alléguant que ce genre de ressource n’existe pas en ce moment au Québec, malgré les besoins présents.

«Ces femmes ont besoin de soins. Il existe au Québec des ressources pour les femmes en difficulté, mais elles ne prennent pas ou presque pas les victimes d’exploitation sexuelle parce que ce sont des cas très différents», souligne M. Lepage.

L’Île-Bizard avait été choisie comme endroit à cause de son retrait par rapport à l’achalandage urbain.

Au terme de la consultation, le conseil municipal devait décider d’aller de l’avant ou pas avec le changement de zonage. Les élus ont toutefois choisi de retarder leur décision d’un mois.

Lors de l’assemblée, le maire, Normand Marinacci a affirmé être déchiré entre les inquiétudes de la population et sa volonté de venir en aide aux femmes en état de vulnérabilité.

«J’aurais voulu que les deux côtés s’entendent et qu’on puisse aller de l’avant avec le projet. J’ai tenté de les rapprocher, a-t-il précisé mardi. La Sortie s’étant retirée, ça nous évite de prendre une décision qui n’aurait pas été facile. J’aime le projet. Je vais travailler comme maire avec eux pour essayer de trouver si possible un autre endroit plus souhaitable dans l’arrondissement».

M. Lepage a indiqué mardi ignorer vers où se tournerait maintenant l’organisme afin de d’implanter son centre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus