Gracieuseté Michele Letendre, 30 ans, s'adonne au CrossFit depuis 2009.

L’athlète Michele Letendre, originaire de Pointe-Claire, participera à sa dernière compétition professionnelle dimanche à l’occasion des Jeux Reebok CrossFit Invitational 2016, à Oshawa, en Ontario, avant de tirer sa révérence.

Michele Letendre est une habituée du sport qui participe aux Jeux CrossFit année après année. Lors des Jeux mondiaux de 2016, elle a terminé en 16e place. En 2014, elle est arrivée en quatrième place de la compétition.

Bien qu’elle prenne sa retraite de la compétition, Michele Letendre n’a pas l’intention de faire une croix sur le CrossFit. Elle continuera à travailler dans le milieu, notamment à titre d’entraîneuse chez Deka CrossFit, à Blainville. «C’est mon sport, ma profession, c’est vraiment ma passion», affirme Michele Letendre.

La femme de 30 ans pratique cette discipline depuis 2009. Elle a participé à ses premiers Crossfit Games en 2011. Elle veut d’ailleurs mettre à profit son expérience pour former les athlètes qui souhaitent participer à des compétitions.

Entraînement
C’est aussi pour retrouver un mode de vie plus normal que Michele Letendre a décidé de mettre un terme à sa carrière professionnelle. «Faire des sacrifices tous les jours, ça devient lourd. J’ai hâte d’avoir une vie plus normale, de boire un verre de vin ou encore d’aller en vacances avec mon chum», confie-t-elle.

Les entraînements sont très exigeants autant physiquement que mentalement. «Je m’entraînais de trois à quatre heures par jour, en plus des traitements comme la massothérapie et la physiothérapie, sans parler de la nutrition», explique Michele Letendre.

Jeux Reebok CrossFit Invitational
C’est la première fois que le Canada est l’hôte de cette compétition, qui rassemblera les meilleurs athlètes de partout dans le monde ce week-end.

L’équipe Canada, composée de Brent Fikowski, Patrick Vellner, Carol-Ann Reason-Thibault, et Michele Letendre, se mesurera entre autres aux équipes de l’Europe et des États-Unis. «On est là pour gagner et on va donner tout ce qu’il faut pour y arriver. J’ai très confiance en nos capacités», admet Michele Letendre.

La programmation complète de la compétition n’a pas encore été dévoilée. «On hâte de savoir en quoi consistent les épreuves, mais on s’attend à des épreuves qui nous demandent de travailler en équipe ou individuellement», explique-t-elle.

Michele Letendre soutient que la communication entre les participants représentera un défi de taille. «On est tous des athlètes avec un caractère assez fort, on n’a pas le contrôle sur la capacité des autres, il faudra prendre son mal en patience».

Ce sera pour elle l’occasion de compétitionner une dernière fois devant ces supporteurs.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus